L'auteure américaine Shannon Kirk.
L'auteure américaine Shannon Kirk. - Lara Keefe

Vous vous rappelez du film Hard Candy sorti il y a dix ans ? Une ado interprétée par Ellen Page tombait entre les mains d’un photographe (Patrick Wilson) suspecté d’être amateur de très jeunes filles, après qu’ils ont discuté sur Internet. N’est pas bourreau n’est pas celui qu’on croyait. Le film avait été critiqué par ses détracteurs comme un appel à faire justice soi-même.

Froideur et désir de vengeance

Si Méthode 15-33 (Denoël, collection Sueurs froides, 20,50 euros) reprend ce thème de l’arroseur arrosé, de la proie plus dangereuse qu’il n’y paraît pour le prédateur, ce premier roman échappe toutefois à cette accusation. Au centre de ce thriller psychologique et décapant, on trouve également une adolescente enceinte, âgée de16 ans, dont la froideur, l’esprit calculateur et le désir de vengeance glacent le sang. Lisa Yyland va échapper à son agresseur – pas de spoil, ici, c’est indiqué dès la première page – mais le lecteur, lui, ne va pas s’en sortir indemne.

Sur le point d’être tuée

Pas de syndrome de Stockholm pour la jeune femme, qui comprend qu’elle a été kidnappée afin de donner naissance pieds et poings liés et se faire retirer son futur bébé avant d’être tuée. La haine qu’elle éprouve à l’égard de son ravisseur et de ses complices va motiver sa survie.

Tout au long de sa sordide captivité, racontée à la manière d’un journal de bord, elle va élaborer un plan de sortie, une revanche. Dans son récit, l’adolescente manifeste un comportement atypique. Pour ressentir des émotions, elle doit ouvrir un « interrupteur ». Un « degré de détachement » diagnostiqué par un psychiatre à l’école primaire lorsqu’elle tient tête à un homme armé qui a ouvert le feu dans sa classe. Comme pour La Fille du train, autre polar à succès, l’héroïne est suspecte d’être barge. Et pour ajouter du rythme à Méthode 15-33, l'auteure, Shannon Kirk, avocate de formation, alterne les narrateurs. A part la jeune fille, l’autre, c’est Roger Liu, un policier qui enquête sur une série d’adolescentes disparues.

L’héroïne « trouve ça plutôt amusant d’être méchante »

Ce n’est qu’en assemblant différents éléments, des « items » notés et numérotés scrupuleusement dans sa mémoire, que Lisa va parvenir à échafauder un plan. Ridicule ? L’auteure prend les devants : « Moi, enceinte et armée à la McGyver », se qualifie Lisa Yyland. L’item n°11 ? Un sens aigu de l’observation et beaucoup de patience. L’item 36 ? Une bouteille d’eau de Javel. « Mon plan ne nécessitait pas cet objet bonus. Pourtant, au moment de tout mettre en place, j’ai trouvé un usage parfait pour cette eau de Javel : une couche de douleur supplémentaire (…). » Oui, l’ado « trouve ça plutôt amusant d’être méchante ». Tout comme Shannon Kirk, au style tantôt clinique tantôt féroce, qui jubile de cette confrontation cruelle entre une jeune fille presque sociopathe et un horrible ravisseur.

Mots-clés :