Céline Dion aux obsèques de son mari, Renée Angélil, le 22 janvier 2016 à la basilique de Montréal.
Céline Dion aux obsèques de son mari, Renée Angélil, le 22 janvier 2016 à la basilique de Montréal. - B.ROBINS/AFP

Ils lui ont rendu un dernier hommage. Vendredi, Céline Dion a dit au revoir à son mari, René Angélil, lors d’obsèques organisées à la basilique de Montréal. Et tout le Canada était à ses côtés pour célébrer « celui qui a fait rayonner le Québec à travers le monde », comme l’a salué son fils aîné, Patrick. Voici les moments marquants d'une cérémonie simple et sobre.

Les fleurs déposées par Céline Dion

Vêtue de noir, le visage couvert d’une voilette de tulle sombre, la chanteuse est arrivée au bras de son fils-aîné, René-Charles, 15 ans, accompagnée des jumeaux Eddy et Nelson, 5 ans. Dans la même église où elle avait épousé Angélil en 1994, elle a déposé des fleurs noires sur le cercueil.

«Je t'aime, papa», l’hommage de ses enfants

René Angélil a eu six enfants. L’aîné, Patrick, a rendu hommage « au conquérant du show-business, au manager acharné visionnaire, celui qui a fait rayonner le Québec à travers le monde entier. » Il s’est souvenu avec émotion de « son papa qui nous a appris qu’on devait traiter les autres comme on voudrait être traité soi-même ». Et puis le premier des trois enfants que René a eus avec Céline Dion, René-Charles, a souligné « avoir eu la chance de grandir dans une famille où il y a beaucoup d’amour ». Il conclut : « 15 ans, ce n’est pas très long pour apprendre à te connaître, mais tu m’as laissé avec assez de bons souvenirs pour partager avec mes petits frères. Je t'aime, papa. »

Le monde politique et culturel présent

Le Premier ministre québécois, Philippe Couillard, avait tenu à organiser des obsèques nationales. Il était accompagné par son prédécesseur, Jean Charest. Absent, le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, était représenté par sa femme, Sophie Grégoire. Du côté des artistes, le parolier Luc Plamondon a raconté avant la cérémonie son dernier souvenir du défunt : « C’était en 2014, lors du dernier concert de Céline à Bercy. Elle a chanté Ziggy (dont il a écrit les paroles, ndr), repris en cœur par 20.000 personnes. René m’a tenu la main et on a reçu une standing ovation. »

Les chansons choisies

Quatre titres de Céline Dion choisis par Angélil avant sa mort ont été joués pendant la cérémonie. D’abord Trois heures vingt, un des premiers titres de leur collaboration, qui remonte à 1984, quand la chanteuse n’avait que 16 ans. Ont suivi All the Way, L’amour existe encore et enfin Pour que tu m’aimes encore, le tube écrit par Jean-Jacques Goldman en 1995. Lors de ces minutes déchirantes, Céline Dion a alors accompagné le cercueil, laissant couler les larmes qu’elle avait retenues pendant la cérémonie.

Voir la vidéo:

 

Mots-clés :