David Duchovny et Gillian Anderson, en 1997
David Duchovny et Gillian Anderson, en 1997 - WEBER/SIPA

« The Truth is Out There ». « Trust no One ». Ces mantras-là ont toujours mis les fans d’X-Files d’accord. Mais au-delà des enquêtes menées par le département planqué du sous-sol du FBI, au-delà du paranormal et des théories du complot, une question, plus ou moins cruciale selon le tempérament des fans, a sous-tendu les 9 saisons de la série (1993-2002) : comment la relation de Mulder et Scully devait-elle évoluer ? A l’occasion du retour de la série culte ce dimanche, retour sur le tout premier « shipping » de l’ère des séries.

« 20 Minutes » a vu la suite de la série culte en avant-première mondiale

« Shipping » ? Dérivé de « relationship », le terme désigne l’investissement des fans dans une relation amoureuse soit existante, soit entièrement fantasmée. Parce qu’une partie des fans a attendu fébrilement, pendant NEUF ans, le premier baiser entre Mulder et Scully, en débattant sur des forums du moindre rapprochement, X-Files est considérée comme la toute première série à avoir popularisé le phénomène du « shipping », ensuite étendu à de nombreuses autres séries. A commencer par les séries procédurales qui s’en sont inspirées, surtout Castle ou Bones.

« Même s’il y avait déjà au moment de Star Trek des shippers autour de la romance supposée entre Spok et Captain Kirk, le terme est vraiment apparu au moment d’X-Files. Pour beaucoup de fans la tension qui existait entre Mulder et Scully était un des piliers de la série », précise Mélanie Bourdaa, maître de conférences à Bordeaux 3 et spécialiste des études de fan.

« Shippers » contre « noromos »

Les fans n’ont bien sûr pas attendu l’ère d’Internet pour jouer les Cupidon, et Knowyourmeme signale l’existence d’un investissement similaire chez les fans de Jane Austen, au début du XXe siècle. Mais le site nous renvoie surtout sur le plus gros forum de fans d’X-Files, « alt.tv.x-files », initialement sur Usenet, et archivé par les fans dans un Google Group. Là se jouaient les tout premiers débats entre fans autour de LA question : cette relation platonique qui unissait ces deux collègues de nature contraire, le complotiste et la sceptique, devait-elle enfin, une bonne fois pour toutes, passer aux choses sérieuses ?

Ce forum est une mine d’or. Ainsi s’opposaient passionnément les « shippers », pro-choses sérieuses, qui trouvaient la relation trop belle pour qu’elle ne se concrétise pas, et les « noromos », pour « no romance ». Ceux-là applaudissaient la complicité chaste du duo, la tension sous-jacente qui ne devait pas s’évanouir sous peine de gâcher la série. Dont ils considéraient par ailleurs que l’intérêt était… ailleurs.

Du côté des « shippers », citons par exemple les craintes de « Stef », en mai 1996 : « S’il [Chris Carter] développe les personnages dans le sens dans lequel beaucoup d’entre nous espèrent qu’il le fera, il perdra les “antis” qui se plaindront bruyamment. Mais s’il se dégonfle, la série deviendra stérile et ceux qui sont de notre côté – peut-être 50 % du public – et regardent la série pour le développement de la relation de Mulder et Scully, s’éloigneront. Parce qu’il n’y aura plus rien pour nous dans la série ».

Du côté des « noromos », Tony assure n’avoir « aucun problème » avec les « relationshippers » mais craint de perdre son X-Files. « La naissance d’une romance entre un personnage masculin et un personnage féminin a été TELLEMENT vue et revue qu’une série qui ne joue pas là-dessus est incroyablement rafraîchissante. Je ne veux pas que les X-Files terminent comme Clair de Lune [souvenez-vous] (…). Chris Carter va recevoir des pétitions pour qu’ils soient ensemble. Mon conseil est de ne pas réparer ce qui n’est pas cassé ».

Au bout de neuf ans…

Le premier baiser arrive... presque dans le premier film, en 1998. Presque, encore, dans l'épisode Triangle de la saison 6 (mais à une époque différente). Puis réellement dans l'épisode 4 de la saison 7 (1999-2000), Millenium. A l’épisode 17 de la saison 7, Scully se prépare un matin dans la salle de bains tandis que Mulder est au lit. Chris Carter, qui était bien décidé au départ à ce que la relation reste à jamais amicale et professionnelle, était-il assez gonflé pour nous signifier de façon aussi détournée qu’ils venaient de coucher ensemble ? Quelques épisodes plus tard, Scully est enceinte. De lui ? Les choses ne sont même pas éclaircies aujourd’hui.

« Le shipping entraîne l'écriture de fan fictions, du fan art et des créations de Tumblr où les fans reprennent des gifs et les contextualisent à leur sauce », rappelle Mélanie Bourdaa.

Le Tumblr « Fuck Yeah Mulder and Scully » est par exemple une ode vivante à leur histoire. Ne manque pas d'y figurer le rapprochement de la saison 6, quand Mulder apprend le baseball à Scully

Les fans sont aussi nombreux à faire l'inventaire des meilleurs moments. Celui-là détaille 18 moments où Mulder et Scully «ont battu à jamais toutes les autres histoires d’amour à la télé». Cet autre a classé «les 60 meilleurs moments de Mulder et Scully»… En tête, la toute dernière image de la saison 9…


Et pour le revival ? 

Et aujourd’hui ? Treize ans plus tard ? Le débat n’est pas clos. Les shippers ont écouté avec attention les annonces de Chris Carter sur le sujet et pour eux, les nouvelles sont mauvaises. Mulder et Scully ne sont plus ensemble. 

« Mulder et Scully ont eu une relation platonique pendant neuf ans. Même si nous suggérons qu’ils ont eu un enfant ensemble, nous ne les avons jamais vus comme un couple jusqu’au deuxième film. Dans la nouvelle série, nous les trouvons maintenant à un autre stade. Sept ou huit ans se sont écoulés. Le temps a été difficile pour leur relation. Nous allons enquêter sur ce qui est arrivé à ce moment-là ».

Pendant la promo de cette 10e saison tant attendue, Gillian Anderson et David Duchovny n’ont cessé d’être interrogés sur leur relation. Comme ici, par USA Today.


Voici l’échange retranscrit :

« Duchovny : On a déjà été marié ? Je ne me souviens jamais.
Anderson : Non.
Duchovny : On vivait dans le péché alors?
Anderson : Oui.
Duchovny : Et on a eu un bébé, non ?
Anderson : Oui.
Duchovny : Et c’est mon bébé ?
Anderson : Ah ça... La réponse n’est pas tranchée. C’est soit le tien, soit celui de Dieu.
Duchovny : Vous voyez où est le problème. Il y a un énorme manque de communication dans cette relation ».

Avouez qu’ils sont mignons.

Mots-clés :