Zoë, chanteuse autrichienne de 19 ans, pourrait représenter son pays à l'Eurovision avec une chanson en français.
Zoë, chanteuse autrichienne de 19 ans, pourrait représenter son pays à l'Eurovision avec une chanson en français. - Global Rockstar GmbH

Le 12 février, les téléspectateurs autrichiens éliront l’artiste qui représentera leur pays à l’Eurovision. L’une des dix chansons présélectionnées est chantée intégralement… en français ! Loin d’ici, c’est son titre, sera interprétée par Zoë.

Du haut de ses 19 ans, cette jeune Viennoise avait déjà tenté de succéder à Conchita Wurst l’an passé, mais elle avait dû se contenter de la troisième place de la sélection nationale avec Quel filou, une autre chanson dans la langue de Marie Myriam.

Aussi vrai que la Marseillaise Marina Kaye s’acharne à chanter en anglais, Zoë ne s’imagine pas pousser la chansonnette dans une autre langue que celle de Molière. « J’ai toujours dit, quand on m’a demandé de participer aux sélections autrichiennes pour l’Eurovision, que je ne changerai rien au style que j’aime. Et c’est le français que j’aime », assure-t-elle à 20 Minutes. La preuve : son premier album Début, sorti en octobre, ne comprend que des chansons dans notre langue.

« Toute ma famille est très francophile »

« J’ai étudié au Lycée français de Vienne, où j’ai passé mon bac. Toute ma famille est très francophile, mes grands-parents vivent à Paris depuis vingt ans. J’adore la France et ma famille et moi y passons beaucoup de temps, surtout pendant les vacances », explique Zoë qui « aimerait tellement vivre à Paris ».

La jeune fille, dont la chanson Mon cœur a trop aimé a fait un passage remarqué sur les ondes autrichiennes, serait « extrêmement reconnaissante et contente de pouvoir participer » à l’Eurovision. Mais elle doit d’abord convaincre ses compatriotes de voter pour elle lors du télé-crochet Wer Singt Für Österreich ? (Qui chantera pour l’Autriche ?). Le lauréat gagnera son billet pour l’édition 2016 du concours de chansons qui se tiendra en mai à Stockholm, en Suède.

Si Zoë décroche son ticket, elle tentera de succéder à Céline Dion au palmarès des chansons francophones victorieuses à l’Eurovision. La diva canadienne, qui représentait la Suisse, s’était imposée avec Ne partez pas sans moi. C’était en 1988.

Mots-clés :