Avec de la persévérance, on peut doubler notre vitesse de lecture.
Avec de la persévérance, on peut doubler notre vitesse de lecture. - Frédéric BISSON/Flickr

Plus de deux heures pour parcourir l'Alchimiste, 7h30 pour le Da Vinci Code et presque une semaine pour venir à bout de Guerre et Paix. Lire prend du temps. "L'adulte moyen lit entre 250 et 300 mots par minute", explique Nicolas Beretti, auteur de deux livres d'efficacité professionnelle.

Avec des conseils et des astuces, les spécialistes du speed-reading, lecture rapide en français, vous promettent de doubler, voire tripler votre vitesse de lecture. "Il ne suffit que d'une dizaine ou d'une quinzaine de minutes", annonce Nicolas Beretti. La première des astuces à mettre en oeuvre est d'oublier la façon avec laquelle vous avez appris à lire.

A LIRE AUSSI. Toutes les méthodes pour se mettre à la lecture rapide.

"Le problème, c'est qu'on lit dans notre tête, admet Nicolas Pène, enseignant de programmation neuro-linguistique. Pour augmenter la vitesse, il faut absolument bannir cette lecture mentale." Pour cela, on peut compter de un à dix dans sa tête tout en lisant un texte ou se forcer à penser à des mots différents de ceux qui passent sous nos yeux.

Utiliser un pointeur

Ensuite, il est important de faire fonctionner sa vision périphérique. "Idéalement, lorsque notre oeil se pose sur un mot, on doit être capable de voir les trois précédents et les trois suivants", conseille Nicolas Beretti. Grâce à cela, Nicolas Pène assure qu'il est possible de lire "une demi-phrase d'un seul coup d'oeil."

cinemagraph reading speed

Certaines techniques simples peuvent aussi améliorer la concentration des lecteurs et ainsi multiplier la vitesse de lecture. "Il s'agit de prendre l'habitude de lire avec un pointeur, soit l'index soit un crayon, recommande Daniel Gagnon, orthopédagogue auteur de Quand lire rime avec plaisir. Le pointeur doit être déplacé le long de la ligne sans saccade." Il faut aussi essayer d'éviter au maximum les temps d'arrêt sur les textes. Un lecteur moyen fait six stops dans un phrase de quinze mots. Dans l'absolu, il faut arriver à s'arrêter seulement deux fois.

La lecture sous hypnose

On peut d'abord survoler le texte. "Cela permet de se familiariser avec lui et favorise la rapidité et la compréhension", détaille Daniel Gagnon. Mais le plus important reste l'entraînement. "Prenez un livre et lisez normalement le premier chapitre, en vous chronométrant, conseille l'orthopédagogue. Puis reprenez le livre au début mais cette fois, essayer d'atteindre la fin du deuxième chapitre dans le même laps de temps."

Même avec de l’entraînement et la meilleure volonté du monde, tout le monde ne peut pas aspirer à la même vitesse de lecture. Si les 600 mots par minutes sont accessibles à quasiment tout le monde, « nous n’avons pas les mêmes prédispositions, admet Daniel Gagnon. J’ai mis des décennies à dépasser ce plateau des 600 mots alors que certains dépassent les 650 en une journée et que d’autres lisent naturellement à 800 mots par minutes. »

Enfin, il existe une méthode ultime et assez mystérieuse que l'on appelle la photolecture. "Cette technique se rapproche fortement de l'état d'hypnose", explique Nicolas Pène. Le principe est très simple. Il suffit de poser ses yeux quelques secondes sur une page avant de passer à la suivante. Dans ce laps de temps, votre cerveau est censé prendre une photo de la feuille et l'imprimer dans votre esprit.

En laisant reposer la photolecture une journée, les spécialistes assurent qu'il est maintenant possible de parcourir un livre à une vitesse de 20.000 mots par minute... Si vous êtes un lecteur moyen, il vous aura fallu deux minutes pour lire cet article. Mettez en oeuvre ces conseils et vous ne mettrez plus que trente secondes pour le parcourir.

Mots-clés :