Rentrée littéraire: Trois signes que vous aimerez «Vie et mort de Sophie Stark»

RENTREE LITTERAIRE L’Américaine Anna North signe un roman captivant sur une jeune cinéaste aussi géniale que toxique...

Annabelle Laurent

— 

« Vie et mort de Sophie Stark » d'Anna North, éditions Autrement.

« Vie et mort de Sophie Stark » d'Anna North, éditions Autrement. — Editions Autrement

Sophie Stark, l’héroïne du roman, sait à peine manier une caméra quand elle réalise son premier film dédié à la vedette de l’équipe de basket de sa fac. Mais le génie est palpable. Très vite, on applaudit son talent à New York: elle y rencontre et entame une liaison avec Allison, qu'elle ne va pas hésiter à utiliser et trahir, quitte à la perdre. Le prix à payer pour un bon film…

Portrait captivant d’une artiste à l’énergie créatrice néfaste pour elle-même et pour ses proches (les narrateurs de l’histoire), Vie et mort de Sophie Stark* est le second roman d’Anna North, 31 ans, journaliste au New York Times. Et voici trois signes qu'il lancera en fanfare vos lectures de l’automne.

Yasmina Khadra, Liberati.. Par ici, toute la rentrée littéraire sur «20 Minutes»

Si vous aimez les romans à plusieurs voix... 

Certains aiment qu’on leur parle à l’oreille, un narrateur, un lecteur, les yeux dans les yeux. Vous, vous préférez le roman choral. Sophie Stark a passé sa courte vie à se nourrir de celle de ses proches, à eux désormais de la raconter telle qu’ils l’ont connue, à tour de rôle, à chaque chapitre: Allison, son grand amour perdu puis retrouvé, Robbie, son jeune frère démuni face aux excès de sa sœur, Jacob, le musicien indé qu’elle a épousé à la surprise générale, Daniel, l’ex-star du basket qui n’a jamais accepté d’avoir renoncé à ses rêves de NBA, George, le producteur hollywoodien qui lui a trop vite accordé sa confiance. L’histoire inaugurale d’Allison alpague d’emblée le lecteur, mais Anna North nous embarque tout aussi bien avec les autres, remués pour la plupart par des blessures enfouies. Très à l’aise dans l’exercice de style, elle sait les rendre réalistes et attachants. 

... Les artistes maudits 

L’amour-haine. Les créatifs mégalos et capricieux vous agacent, mais vous fascinent. Et si l’artiste maudit n’a rien d’un sujet neuf, difficile de résister à l’attrait de la personnalité de Sophie Stark. Asociale mais capable de troquer son image de weirdo dérangée de la fac à celle de génie précoce adulé, égoïste et empathique à la fois, dépassée elle-même par son envie de faire le beau plutôt le bien. 

... Et les coulisses du cinéma 

Quand vous quittez les salles obscures, vous aimez retrouver les réalisateurs et acteurs comme héros de romans. Karoo (autour d'un script-doctor alcoolique et désabusé) est encore sur votre table de chevet. Vie et mort de Sophie Stark vous emmène dans la tête d’une cinéaste qui dit faire des films parce qu’elle n’a pas les mots, et parce que la photo ne suffit pas à montrer pas les mouvements. D’ailleurs, une autre jeune réalisatrice vous le conseille: Lena Dunham, la créatrice de Girls.

It’s Lit Thursday ! Lena Dunham has an update for us on a book she purchased earlier this month. "Last month I bragged…

Posted by Lenny on Thursday, August 20, 2015
 

Mais pas seulement: par la voix du producteur George, on découvre Hollywood, ses courbettes et ses starlettes, tandis que les chapitres sont entrecoupés des critiques acerbes des quatre films par un très inspiré Benjamin Martin, qui la suit de son journal de fac au très influent Star. De quoi ouvrir la réflexion sur le pouvoir de la critique, et le rouleau compresseur qu’il peut être pour des Sophie Stark...

*Vie et mort de Sophie Stark, Anna North. Paru le 19 août 2015 aux éditions Autrement, 22 euros.