«Minecraft» racheté pour 2,5 milliards de dollars par Microsoft

JEU VIDEO Le studio suédois Mojang, à l'origine du phénomène mondial du jeu de construction et de cubes, «Minecraft» a été acquis par le géant américain de l'informatique...

Joel Metreau

— 

Le jeu vidéo

Le jeu vidéo — Mojang

La nouvelle a été annoncée conjointement par Mojang et par Microsoft. Le studio suédois à l’origine de «Minecraft», phénomène mondial du jeu vidéo, a été racheté par le géant américain de l’informatique. Et pas pour une modique somme, mais pour 2,5 milliards de dollars (environ 1,9 millard d'euros) précise le studio sur son site.

Sur son site, Microsoft précise que la relation avec Mojang a commencé lorsque Minecraft a été porté en mai 2012 sur sa console Xbox 360, devenu l’un des jeux les plus vendus sur sa plate-forme de téléchargement Xbox Live (près de 12 millions écoulés). C'est un titre qui a généré plus de deux milliards d’heures de jeu sur la Xbox 360, précise Microsoft.

«Ils avaient peur que le pire arrive» 

Des rumeurs de rachat avaient fait surface la semaine dernière. Et la communauté de joueurs, estimée à au moins 100 millions de personnes, s'inquiétait. «Ils avaient peur que le pire arrive, par exemple que Microsoft en fasse un jeu avec du contenu additionnel payant», indique Clément Reynaud, rédacteur pour Minecraft.fr.

Le jeu resterait sur toutes les plate-formes

Microsoft tient à rassurer la communauté des fans de «Minecraft», qui s'est vendu à 57 millions d'exemplaires toutes plateformes confondues. Le jeu vidéo sera toujours disponible sur toutes les plateformes, ses consoles Xbox et PC bien sûr, mais aussi chez ses concurrents Apple, Google et Sony, soit les systèmes iOS, Android ainsi que sur les consoles PlayStation. Au début du mois de septembre dernier, Microsoft et Sony avaient lancé une nouvelle édition du jeu spécialement pour leurs consoles nouvelle génération, la Xbox One et la PlayStation 4.

Quel intérêt pour Microsoft de racheter cette entreprise? Selon Brian Blau, analyste à l'institut Gartner, le géant américain possède «une grande expérience dans le domaine de l'industrie vidéoludique, mais il rencontre actuellement des difficultés: sa console Xbox One marche bien, mais elle est derrière la PS4 de Sony dans les ventes. Du côté des jeux PC comme de leur distribution, Microsoft n'est plus en pointe. Et surtout, pour le jeu sur mobiles, les Windows Phone ne se sont pas imposés.» Du coup, en achetant ce jeu multi-plateformes, Microsoft tente de remettre le pied à l'étrier.

Reste à voir si le contenu de «Minecraft» n'en sera pas modifié. Pour Clément Reynaud, «ce rachat ne peut être que bénéfique pour le jeu en lui-même. Microsoft pourra mettre davantage d'argent dans le développement, car le studio d'une quarantaine de personnes, est trop petit. Pour la communauté, ça ne va pas trop changer. Microsoft n’a rien à gagner à se la mettre à dos.»

Le départ des fondateurs

«Minecraft» a été créé en 2009 par le suédois Markus Persson, 35 ans, alias Notch. Dans une note de blog, il a fait savoir qu’il quittait Mojang pour se consacrer à des projets personnels. Le trio de fondateurs, Markus Persson, Carl Manneh et Jakob Porser partent, mais le reste des salariés vont rester.

Après plusieurs phases de test, Markus Persson, programmeur de jeux, avait lancé «Minecraft» en novembre 2011. Le joueur évolue dans un monde ouvert entièrement composé de cubes et qu'il peut modeler à sa manière: en minant, en créant des objets, en élevant des animaux et en bâtissant des constructions. Des créatures hostiles comme des zombies et des araignées peuvent l'attaquer. Mais la particularité de «Minecraft», c'est qu'il s'agit d'un jeu sans objectif, dont les limites sont celles de l'imagination des joueurs.

Mots-clés :