L’enregistrement, qui circule depuis une semaine, est tellement mauvais qu’on pensait à un fake. Mais lundi, le producteur de la chanson «Alien», de Britney Spears, a réagi officiellement sur Facebook, confirmant l’authenticité du morceau. Depuis, le clip est devenu viral, avec plus d’un million de clics sur Dailymotion.

William Orbit, qui a notamment collaboré avec Madonna, vole toutefois au secours de Brit-Brit: il jure que la star ne faisait que des vocalises d’échauffement, et qu’il ne s’agit pas de la version finale pré-autotune, ce fameux logiciel qui corrige la tonalité et fait chanter «juste».

Jugez par vous même :

«Par pure méchanceté»

«Tous les chanteurs, quand ils sont au micro au début d’une longue session, font de multiples vocalises pour s’échauffer. C’est indispensable si vous êtes un pro. Un chanteur généreux aide les ingénieurs du son à calibrer leur système. La personne qui a mis cela en ligne, qui que ce soit, l’a fait par pure méchanceté», écrit le producteur, selon qui Britney est «stellaire et magnifique».

Ce n’est pas la première fois que la chanteuse est attaquée sur sa justesse. Elle n’aide pas sa cause en faisant du playback lors de ses concerts, officiellement pour se concentrer sur ses chorégraphies. Selon des professionnels, 99 % des enregistrements modernes utilisent toutefois des techniques de correction. Certains, plus que d’autres, visiblement.

Mots-clés :