«Great Black Music», une expo sans tabous sur toutes les musiques noires

1 contribution
Publié le 10 mars 2014.

MUSIQUE - A la Cité de la musique se tient jusqu’au 24 août une exposition audacieuse et interactive sur les musiques noires dans le monde… Sans esquiver d’éventuelles polémiques…

Une exposition consacrée aux musiques noires à la Cité de la musique (Paris 19e)? A Dakar, au Sénégal, en tout cas, l’expo présentée pour la première fois en 2010 n’avait pas fait polémique. Mais le commissaire Marc Benaïche préfère déminer le terrain: «Oui, parler de musiques noires du point de vue du géographe, de l’historien ou de l’anthropologue, c’est un point de vue racial qui peut tendre au racisme. Mais ne pas en parler, ce serait nier une histoire revendiquée et portée par les musiciens eux-mêmes»: des artistes comme le Nigérian Fela Kuti, l’Américaine Bille Holiday, le Brésilien Gilberto Gil… Soit une vingtaine d’artistes présentés au début de l’expo, chacun en sons et en vidéos, qu’on déclenche avec l’audioguide fourni pour l’exposition. Au total: plus de 11 heures de contenus audiovisuels.

Pas seulement les Etats-Unis

Parmi ces «légendes de la musique noire», un Blanc, Elvis Presley. «Il a ramené les gestes, les vocalises, la façon de danser et de chanter des musiciens noirs dans le public blanc même raciste de cette époque. On peut dire que c’est le dernier minstrel  blanc [acteur qui se noircissait le visage] de l’époque des Blackfaces, sauf qu’il ne se grimait pas en noir.» Les Etats-Unis occupent une place importante dans l’exposition, car «elle est reliée à l’histoire des technologies, la radio, la télévision… Toutes ces technologies qu’ils ont portées pendant le XXe siècle, raconte Marc Benaïche. Ces musiques sont aussi la conséquence de la mondialisation. Mais l’objectif de l’expo est de déconstruire l’idée que la Black Music est forcément nord-américaine.»

Blues, jazz, funk, soul, cumbia, rumba…

Dans une salle octogonale intitulée «Mama Africa» des murs de vidéos reviennent, en documents d’archives et région par région africaine, sur la richesse et la diversité des styles musicaux: blues, jazz, funk, soul, cumbia, rumba, hip-hop, reggae. Un peu plus loin, on écoute les sonorités des instruments à cordes africains, comme la cithare tubulaire de Madgascar ou de la kora sénégalaise. La France elle-même n’est pas en reste, puisqu’«intimement liée à l’aventure du blues et du jazz, qu’on va retrouver dans les Amériques noires, remarque le commissaire. Des artistes aussi ont croisé Paris, de Salif Keita à Youssou N’Dour. Et il y a bien entendu la place des Caraïbes françaises.» Avec représentée dans l’expo le groupe Kassav, peut-être le plus connu du grand public, parmi tant d’artistes des Antilles.

«Une histoire qui démarre avec l’abolition des esclavages»

L’histoire des musiques noires s’est ainsi construite entre les deux rives de l’Atlantique, marquées par la traite négrière. «De toutes les pratiques culturelles africaines, seules la musique, la danse et la religion – des arts immatériels – furent conservées et réinvesties du pouvoir de relier les hommes», explique une note dans l’expo, au sujet du gospel américain ou du maloya réunionnais. «Cette grande histoire démarre avec l’abolition des esclavages et va accompagner les mouvements de résistance à la colonisation, puis de décolonisation, remarque Marc Benaïche. Elle va suivre les mouvements de contestation, pour les droits civiques, contre l’apartheid, et aujourd’hui la contestation d’une mondialisation très inégalitaire chez certains rappeurs ou slammeurs. C’est une musique qui accompagne les élans de libération, d’envie d’égalité et de démocratie.» Des élans de joie aussi, qu’on pourra exprimer dans trois cabines de cours de danse, hip-hop, salsa et disco à la fin de l’expo.

* Joel Metreau

 

Pratique

«Great Black Music», Du 11 mars au 24 août 2014, à la Cité de la musique, 221, avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris. Tarif plein : 9€. Tarif réduit : 7,20 €.

Newsletter
POP

En fin de journée, faites
le tour de l'actu POP : culture, people, médias

publicité
publicité
publicité
Top 5 des vidéos partagées
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr