Les vidéos d’œufs Kinder, un plaisir coupable aux Etats-Unis

MYSTÈRE – Des vidéos montrant l’ouverture de ces fameuses friandises chocolatées cumulent des millions de vues sur YouTube…

Benjamin Chapon

— 

Capture d'écran d'une vidéo YouTube d'ouverture d'oeufs Kinder

Capture d'écran d'une vidéo YouTube d'ouverture d'oeufs Kinder — YouTube

C’est un mystère. Aux Etats-Unis, des vidéos montrant, de longues minutes durant et avec d’horripilantes musiques en fond sonore, des mains anonymes ouvrant des œufs Kinder Surprise ont été vues des millions de fois.

Comme tout phénomène addictif (la drogue, le sexe…) et comportement déviant, ce goût immodéré pour les friandises Kinder est né d’un tabou, non pas moral mais légal. Les œufs Kinder sont en effet interdits aux Etats-Unis.

Prohibition = marché parallèle

Une loi de 1938 stipule que les «confiseries contenant un objet non nutritif, encastré partiellement ou entièrement, ne peuvent être vendues aux Etats-Unis.»

Rappelant les pires heures de la prohibition, cette loi cause régulièrement des réactions outrées chez les Américains mais aussi chez les Européens en visite aux Etats-Unis. Les anecdotes sont nombreuses où un touriste se voit infliger une lourde amende ou, pire, est interdit d’entrer sur le territoire américain pour avoir des œufs Kinder dans ses bagages.

La résistance s’organise

Récemment, un industriel américain a trouvé la parade en créant des œufs en chocolat non-joints, laissant ainsi apparaître la coque contenant le jouet. La loi tatillonne est alors respectée. Mais ce n’est pas pareil estiment les fans ultras des œufs Kinder.

Auteur de plusieurs vidéos, Brian ne veut évidemment pas dévoiler par quel réseau il se procure les œufs qu’il montre à l’écran. «Je n’en parle qu’avec de rares amis. Je ne veux pas me faire dénoncer et surtout, je ne veux pas partager! Mais j’estime de mon devoir de faire ces vidéos. Pour apporter de la joie à ceux qui les regarderont mais aussi pour militer contre cette loi idiote.»

L’art en danger

Autre créateur de vidéos, Philip, est un américain vivant en Allemagne. «Je ne comprend pas pourquoi on a le droit de mettre des jouets en plastiques dans les céréales et pas dans du chocolat. Quel enfant serait assez idiot pour manger l’œuf en plastique?»

Lui aussi fait ces vidéos «pour le plaisir» mais aussi «pour faire passer un message. Il y a une grande créativité dans ces friandises et les citoyens américains n’y ont pas accès. C’est comme si on leur interdisait l’entrée dans les musées. Ça me rappelle la Chine qui censure certains sites internet.»

Des règles esthétiques à respecter

Concernant l’aspect esthétique de ces vidéos, Brian et Philip  expliquent avoir copié le style de vidéos déjà existantes sans qu’il soit possible de déterminer qui a fixé les canons du genre.

«Je ne me filme pas en entier pour rester anonyme, explique Brian. Et je mets les œufs en gros plan parce que ce sont eux les stars.» Selon Philip, «il faut des vidéos avec beaucoup d’œufs ouverts à la suite pour montrer la diversité des surprises.»

Humour et chocolats

Un mystère subsiste. Pourquoi accompagner ces vidéos de musiques aussi affreuses? Nos vidéastes anonymes ne savent que répondre. «J’aimerai faire de plus belles vidéos, avec de meilleurs éclairages, mais je n’en ai pas les moyens», se lamente Brian.

Philip préfère en rire. «Les films officiels de la marque sont souvent très ringards, sans aucun second degré. Je crois que l’on trahirait l’esprit des œufs Kinder si on  faisait des vidéos trop originales.»

Mots-clés :

Aucun mot-clé.