«God of War: Ascension» et «Gears of War: Judgment», ambiance fin de règne

JEU VIDEO – Les préquelles de ces franchises d'action, autrefois étendards des consoles Playstation 3 et Xbox 360, n'arrivent pas à la hauteur de leurs prédécesseurs...

Joël Métreau

— 

«God of War:Ascension» et «Gears of War:Judgement».

«God of War:Ascension» et «Gears of War:Judgement». — Sony / microsoft

«Faites davantage l’amour, un petit peu moins la guerre»: c’est le message qu'on aimerait adresser à deux célèbres franchises du jeu vidéo dont les derniers opus viennent de sortir. A notre gauche, «God of War: Ascension» exclusif à la Playstation 3, à notre droite: «Gears of War: Judgment» pour les possesseurs de Xbox 360. D’un côté, un beat them all dans un univers de mythologie grecque, de l’autre un jeu de tir à la troisième personne dans un monde de science-fiction. Les deux partagent une appétence pour les effusions de sang et pour la virilité exacerbée. «Dieu de la guerre» et «Mécanismes de la guerre» s'étaient achevés tous les deux sur des troisièmes épisodes de belle facture. Ici, pas de suite, pas de chiffre «4»: les jeux se veulent des préquelles.

«God of War: Ascension» se déroule six mois après le meurtre de la famille de Kratos, le anti-héros brutal, pecs saillants et ivre de vengeance. Le jeu commence alors que ce Spartiate est enchaîné pour avoir rompu son serment avec le dieu Arès et torturé par les Furies, de pénibles divinités. «God of War: Ascension» met à nouveau en scène cette antiquité à la sauce gore-gothique, avec des créatures improbables et des adversaires gigantesques. La direction artistique cultive le mauvais goût et l'outrance, soit. Mais le plus embarrassant sont ces combats un peu brouillons, notamment contre les boss, où l’on a parfois l’impression de taper dans le vide. Ce «God of War» se dote désormais d’un multijoueur, mais qui se révèle très anecdotique. Après avoir fait allégeance à son Dieu, on s’affronte dans une arène, mais ces matchs à mort, jusqu'à huit en ligne, se déroulent au loin et paraissent imprécis.
 
La bande-annonce de lancement de «God of War: Ascension»
 

Le multijoueur, lui, est l’un des éléments forts et appréciés de la franchise «Gears of War». «Gears of War: Judgment», sorti le 19 mars, mise beaucoup sur cet aspect: coopération en ligne jusqu'à quatre dans le mode campagne et ajout de nouveaux modes (Survie, Invasion...) pour les parties à plusieurs. Mais le souffle spectaculaire et intense qui avait traversé la trilogie «Gears of Wars» s'est transformé en une brise d'été, chargée de bons souvenirs, mais peu rafraîchissante. L'histoire morcelée de cette résistance à l'invasion Locuste, les méchants aliens, parvient peu à transcender la campagne, un enchaînement de simili-arènes, avec des «défis» pour relever la difficulté.
 
La bande-annonce de lancement de «Gears of War: Judgment»
 

Mots-clés :

Aucun mot-clé.