Phoenix, sur la scène du festival Coachella, le 18 avril 2010.
Phoenix, sur la scène du festival Coachella, le 18 avril 2010. - C.PIZZELLO/AP/SIPA

Anaëlle Grondin

Près de quatre ans se sont déjà écoulés depuis la sortie de Wolfgang Amadeus Phoenix. Les fans du groupe d’électro pop Phoenix trépignent naturellement d’impatience à l’idée d’écouter Bankrupt!, leur prochain opus, dont la sortie est prévue le 22 avril prochain. Pour certains, la curiosité et la tentation étaient trop fortes. Voyant que l’album avait «fuité» sur Internet le temps de quelques heures la semaine dernière, difficile de résister plus longtemps. Si beaucoup d'utilisateurs ont apporté leur soutien au groupe versaillais sur Twitter, d’autres sont allés écouter les nouveaux morceaux en ligne. «On est passés par plein d’émotions en même temps quand l’album a leaké», confie Thomas Mars, le chanteur de Phoenix, à 20 Minutes. «Il faut accepter qu’une fois l’album fait, ce soit incontrôlable après. Il y a un moment où ça nous échappe. Et là, ça nous a échappé plus tôt que d’habitude», regrette-t-il. Laurent Brancowitz, le guitariste du groupe, renchérit: «Il y a l’esprit feu d’artifice démarré par erreur en plein jour. Ça, c’est énervant. Mais on sait que c’est un feu d’artifice qui va durer quelques heures, qu’il y aura un grand final en pleine nuit», en avril prochain, donc.

Les deux musiciens ont eu la curiosité d’aller voir les commentaires des internautes. «On fait de l’ego surfing», reconnaît Thomas Mars en souriant. «On a une vision tellement floue de ce qu’on a produit ensuite, on ne sait pas du tout comment les gens vont percevoir ce disque. On s’est dit, “attends attends, il faut qu’on sache”, rigole Laurent Brancowitz. J’ai vu souvent le reproche que l’album sonnait exactement comme avant et aussi le reproche opposé, que c’était trop différent. Mais on sent une excitation», assure-t-il, confiant.

Pour le moment, seul un titre, «Entertainement», qui ouvre le disque, a été diffusé officiellement par le groupe.

Phoenix donnera le coup d’envoi d’une tournée mondiale le 28 mars, avec un concert à Vancouver, au Canada. Les Versaillais écumeront ensuite plusieurs festivals, parmi lesquels Les Eurockéennes et Rock en Seine le 24 août.