La Fouine: «Je hais Booba et Booba me déteste, mais cela reste des mots»

35 contributions
Publié le 7 février 2013.

MUSIQUE - Pour le rappeur, cible de deux coups de feu lundi, la personne qui l'a visé «était bien renseignée». Mais il refuse d'accuser Booba, son ennemi intime...

Est-ce un règlement de comptes lié au clash avec Booba, un coup de pub à l’occasion de la sortie de Drôle de parcours, son nouvel album, ou aucun des deux? Les hypothèses fusent depuis que la voiture de la Fouine a été, lundi, à 5h du matin, la cible de deux coups de feu. Interrogé dans la journée de lundi par la police judiciaire du Val-de-Marne qui a ouvert une enquête pour tentative de meurtre, La Fouine a finalement décidé de ne pas porter plainte. «Je ne voulais pas faire de surenchère», assure le rappeur dans une interview au Monde dans laquelle il dit n’avoir «jamais imaginé que l’on en arriverait là».

Le tireur sera vite retrouvé, La Fouine en est convaincu. «La personne s'est forcément fait filmer. Elle était bien renseignée, elle savait quand je rentrais. Elle devait avoir un complice dans la boîte de nuit (de laquelle il sortait après la soirée de lancement de son nouvel album, ndlr) qui l'a informée de mon départ et de ma position dans la voiture», assure-t-il.

«L’inspecteur avait un poster de Booba au-dessus de son bureau»

Que cette personne soit liée à Booba, avec lequel il se livre une guerre par tweets et chansons interposées depuis des mois, La Fouine n’y croit pas. Leur clash, «cela reste de la musique (…). Je hais Booba et Booba me déteste, mais cela reste des mots. Le pire que l'on pouvait faire, c'est se battre. Mais là, je ne peux pas croire que Booba m'ait envoyé quelqu'un pour me tirer dessus», affirme-t-il, rappelant qu’il croise son rival à Miami, l’ironie ayant voulu qu’ils y habitent dans le même immeuble. Les coupables? «Ce sont peut-être des fans, peut-être des jaloux, peut-être des gens qui attendaient la bonne occasion... », lance La Fouine.

Quant à l’hypothèse du coup monté, privilégiée notamment par Cardet, spécialiste du rap français, dans une interview au Figaro, La Fouine s’en défend. «Je n’en ai pas besoin, ma chanson "J'avais pas les mots" marche très bien. Je ne suis pas un voyou, je monte sur scène avec ma guitare, mes musiciens. J'ai même fait un duo avec Patrick Bruel», dit-il avant de raconter son passage au commissariat: «Quand je suis allé faire ma déposition, l'inspecteur avait un poster de Booba au-dessus de son bureau. Il l'a enlevé, et m'a dit: "C'est un collègue qui voulait vous faire une blague."»

A.L.
publicité
publicité
publicité
Top 5 des vidéos partagées
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr