«Cinquante nuances de Grey»: «C'est mal écrit mais j'ai été complètement possédée par cette histoire»

VOTRE AVIS Les internautes de «20 Minutes» ont-ils succombé au roman érotico-sado-maso de E.L. James?...

Témoignages édités par Christine Laemmel

— 

Les deux premiers tomes de la saga érotique à succès de E.L. James. 

Les deux premiers tomes de la saga érotique à succès de E.L. James.  — AP/SIPA

Quarante millions d’exemplaires vendus, numéro un des ventes au Royaume-Uni, la trilogie Fifty Shades of Grey est manifestement un bon coup. Le roman érotique de E.L James décrit comme du «porno pour mamans» a même inspiré le marketing avec des circuits touristiques et palette de maquillage à l’effigie du roman. Alors qu’il débarque en France le 17 octobre, certains internautes de 20 Minutes se sont déjà laissé tenter par les histoires romanesques à tendance masochiste d’Anastasia et Christian. «Guilty pleasure» ou ramassis de clichés, comme à la rédaction de 20 Minutes, les avis sont partagés.

>> Vous avez lu «Fifty Shades of Grey»? Qu’en avez-vous pensé? Attendez-vous avez impatience la sortie de la trilogie en France? Déposez votre témoignage dans les commentaires ou écrivez-nous à reporter-mobile@20minutes.fr

Valérie: «Une drogue qui nous laisse imprégné d’érotisme»

«J'ai dévoré les trois livres en anglais les uns après les autres en un temps record. Une drogue dont on ne peut plus se passer et qui nous laisse imprégné d'érotisme. Fin un peu décevante cependant.»

Siss42: «Du Harlequin oui mais du Harlequin extrême»

«Je suis tombée par hasard sur ce livre, avant que tout le monde en parle (…) Outre le fait que ce soit une fan fiction de Twilight à la base, ça n'a rien à voir avec les vampires. Oui on peut dire que c'est du Harlequin mais du Harlequin extrême (…) Je l'ai lu en anglais d'une seule traite, comme les deux autres tomes. Est-ce que ça fait de moi une nunuche? Je ne pense pas. (…) Je me focalise sur l'histoire des personnages et sur l'évolution. Le seul bémol: écrire du point de vue d'Anastasia et pas aussi de Christian.»

Anna: «Je n'ai pas dormi de la nuit pour lire la suite»

«C’est mal écrit, mais j'ai été dès le début complètement possédée par cette histoire. Je n'ai pas dormi de la nuit pour lire la suite. Ce livre est terriblement érotique, on rêve d'avoir un Christian Grey chez soi.»

Gunfixer: «C'est un roman de fesses comme les aiment les mummies anglo-saxonnes»

«Ce livre n'a pas été écrit pour gagner le prix Goncourt à l'anglaise mais simplement pour faire passer un bon moment à se demander quand et où Anastasia, un peu oie blanche, comme de nombreuses jeunes filles qui rêvent d'un prince charmant beau et riche, va se faire sauter et dans quelle position. Selon moi, c'est un roman de fesses comme les aiment les mummies anglo-saxonnes et même les bonnes ménagères françaises»

Lictor: «Un bouquin plein de mièvrerie»

«C'est du Harlequin mais avec des vampires. On peut pourtant lire de la littérature "kinky" sans descendre à ce niveau. Le genre n'est pas avare en scènes de cul, alors pourquoi se rabattre spécifiquement sur ce bouquin plein de mièvrerie, alors qu'il y a une abondante littérature avec plus de sexe et des héroïnes qui ne sont pas complètement nunuches?»

Syliam: «Je trouve ça très grand public»

«Ce n’est pas du "porno S.M", ça reste très soft. Après tout, qui n’a jamais essayé? De plus, le livre, du moins en anglais, est plein d'humour et de petits jeux d'esprits, je trouve ça très grand public. J'ai 17 ans et je ne suis pas choquée, le cadre reste très attendrissant et romantique.»

Mots-clés :