opéra dans la tête, chanson à la bouche

chanson Maud Lübeck sort un premier album, « La Fabrique », mais n'a rien d'une débutante

Benjamin Chapon

— 

« J'ai adopté une couleur pop par manque de moyens. Mais dans ma tête, je compose des opéras. »

« J'ai adopté une couleur pop par manque de moyens. Mais dans ma tête, je compose des opéras. » — J. BARRAU

Buridane, autre espoir

féminin de la chanson,

interprète « Le serment » en live à la rédaction.Elle est bien intimidée de parler de sa musique pour une artiste qui sort son huitième album. Il faut dire qu'avant La Fabrique, les sept opus de Maud Lübeck sont restés pour le moins… confidentiels. « Oh, c'était des cassettes que je distribuais à mes amis. Le premier je l'avais appelé Les Petites Musiques d'ennui, j'avais 17 ans. Je les réécoute parfois, c'était pas mal. »

Pop par nécessité
La « carrière » de chanteuse de Maud Lübeck n'a pour autant pas attendu ce « vrai » premier album. Depuis 4 ans, elle chantait sur scène ses compositions pop avant d'enregistrer, « toute seule, à la maison » cet album brillant. « J'ai fait tout moi-même parce que j'en avais marre d'attendre. On m'a fait beaucoup de promesses qui m'ont fait perdre du temps. »
Maud Lübeck n'en retient aucune amertume, en artiste mûre, elle s'adapte : « J'ai adopté une couleur pop par manque de moyens. Mais dans ma tête, je compose des opéras, j'entends plein d'arrangements auxquels je veux donner vie. Et seulement ensuite je réadapte les chansons en piano-voix pour la scène. »
De ce travail de maturation, Maud Lübeck sort des chansons infiniment intelligentes où elle maîtrise l'art de la dramaturgie minuscule. En quelques phrases, toute une tension se noue, puis se dénoue. Un tour de force rarement égalée dans le format chanson. « J'ai besoin de m'amuser pour être efficace, donc je cache le fond de chaque histoire par quelque chose de plus léger. Et ça passe souvent par des jeux sur les doubles sens de compréhension. »
Passionnée d'écriture, Maud Lübeck incarne ses chansons presque par nécessité : « Si je pouvais ne pas avoir à chanter les chansons moi-même sur scène, ce serait le métier idéal. »

Vidéo

Mots-clés :

Aucun mot-clé.