«The Dark Knight Rises»: Batman tire sa révérence en beauté

4 contributions
Publié le 25 juillet 2012.

CINEMA - Christopher Nolan dévoile ce mercredi le dernier volet de la trilogie Batman...

L’apport considérable de Christopher Nolan au mythe du superhéros en général et de Batman en particulier rend ce dernier volet de la trilogie exceptionnel. Le réalisateur de Memento et Inception a sérieusement dépoussiéré la batcave en signant un triptyque inoubliable.

Dès Batman Begins en 2005, le ton est donné. Bruce Wayne, le futur justicier masqué campé par Christian Bale n’a rien d’un joyeux luron. L’assassinat de ses parents a marqué d’un sceau indélébile cet héritier métamorphosé en homme chauve-souris bardé d’un équipement high-tech impressionnant. La performance de Christian Bale, acteur intense connu pour se glisser dans la peau de ses personnages avec un perfectionnisme absolu est pour beaucoup dans le succès de la trilogie.

Des méchants pas gentils du tout

Hitchcock prétendait qu’il n’y a pas de bon film sans bon méchant et Christopher Nolan semble avoir adopté cette politique en s’offrant d’excellents comédiens pour mener la vie dure à Batman. Cillian Murphy (l’épouvantail), Aaron Eckart (Le juge Dent alias Double-Face) dans le premier volet et, bien sûr, Heath Ledger, Joker terrifiant. Décédé peu de temps après le tournage, l’acteur a obtenu un Oscar pour sa prestation inoubliable. Personne n’avait su rendre le Joker aussi inquiétant et fascinant avant lui. A vous de décider si Bane (Tom Hardy) vous fait davantage frissonner.

Christopher Nolan a su aussi sélectionner des seconds rôles sublimes pour assister son héros. Liam Neeson dans le premier volet, mais surtout les fidèles Gary Oldman, Morgan Freeman et Michael Caine, bases solides sur lesquelles s’appuie Batman/Christian Bale. Véritables bouées de sauvetage dans le chaos qui entoure le héros, ce trio de grands comédiens sait être présent juste ce qu’il faut comme de vieux amis que le spectateur prend grand plaisir à retrouver au cœur de l’action. Officier de police, maître des armes et factotum confident savent être discrètement présents pour soutenir le bon Bruce dans ses moments de doute ou de découragement.

Et Chris Nolan, le maître au travail

Voilà un réalisateur au caractère bien trempé! La trilogie aurait pâle allure sans son génie. Comme Tim Burton avant lui, il a apposé sa patte sur Batman et son univers. Pas question pour Nolan de céder le moindre pouce de terrain sur sa vision. Pas de 3D relief mais des plans tournés en Imax. Pas la moindre concession sur la noirceur d’un personnage en constante introspection. The Dark Knight Rises referme en beauté le livre des aventures de Batman. Ne laissons personne gâcher notre plaisir cinématographique!

La bande annonce:

 

Caroline Vié
publicité
publicité
publicité

Top 5 des vidéos partagées
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr