«La part des anges»: C'est à voir, à voir qu'il nous faut, oh ! oh!

0 contributions
Publié le 27 juin 2012.

CINEMA - «La Part des anges» de Ken Loach est une délicieuse comédie à consommer sans modération...

On pensait que Ken Loach n'était pas un marrant. Des drames comme Raining Stones ou Le vent se lève nous en avaient persuadés. Est-ce le vieux malt qui a détendu les zygomatiques du cinéaste britannique? La Part des anges, prix du jury à Cannes, entraîne avec bonne humeur une bande de jeunes délinquants vers un Graal liquide et lucratif, un tonneau de très vieux scotch rarissime.

>> La fiche du film par ici

Pour s'initier au secret de la dive bouteille, Loach a fait appel à un spécialiste, Charles MacLean, à la fois conseiller technique et interprète d'un rôle de dégustateur au teint rouge brique. L'homme a eu son premier contact avec son alcool de prédilection dans «l'haleine de mon père. Depuis, j'ai affiné mes goûts, explique-t-il le verre à la main, car il existe des whiskys pour toutes les heures de la journée, y compris le petit déjeuner.»

«Allez dans un bar»

MacLean a écrit de nombreux ouvrages sur le sujet et espère que le film fera mieux connaître son art. «Chaque verre offre un plaisir différent. Un bon whisky fait voyager le consommateur par ses saveurs changeantes. On n'a pas besoin de s'ivrogner pour profiter.» Le maître donne ses conseils à ceux qui sortiraient de La Part des anges avec des envies de dégustation.

«Allez dans un bar avec plusieurs amis et demandez qu'on serve une marque différente à chacun. Goûtez ensuite tour à tour et échangez vos impressions sur chaque whisky, afin de déterminer quelles sont vos préférences. Fermez les yeux, laissez-vous porter par le goût.»

MacLean a initié les acteurs du film selon cette méthode et s'est délecté de leurs progrès. «Ils y ont mis beaucoup de bonne volonté, plaisante-il avant de crier son admiration pour Ken Loach, expert en cinéma comme je le suis en whisky.» Le dégustateur a repris son métier avec passion, après s'être bien amusé sur le tournage. «Ce sera sans doute ma seule expérience de ce genre et je suis fier de me dire que j'apparais dans une œuvre aussi réussie qui fait la fierté de mes enfants», précise-t-il. La présence de ce passionné est l'un des atouts de ce film spirituel sur fond de spiritueux.

Caroline Vié
Newsletter
POP

En fin de journée, faites
le tour de l'actu POP : culture, people, médias

publicité
publicité
publicité

Top 5 des vidéos partagées
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr