«Starbuck»: Grandeur et descendance

0 contributions
Publié le 27 juin 2012.

Il est tout content Ken Scott, et franchement il y a de quoi! Sa comédie Starbuck a fait un carton au Canada, avant de faire l'objet d'un remake américain dans lequel il dirigera Vince Vaughn. Retour sur un conte de fées avec beaucoup d'enfants.

>> La fiche du film par ici

Starbuck, ce n'est pas un café branché, c'est un taureau de compétition. C'est aussi le surnom du héros du film, un brave type qui a tellement donné son sperme lorsqu'il était étudiant qu'il se retrouve à l'origine de 533 bambins naturels, tous forts désireux de connaître son identité.

Le droit à l'anonymat

Scott et son coscénariste Martin Petit ont inventé du tout au tout cette histoire farfelue. «On a montré le point de vue des enfants voulant connaître leur géniteur, comme celui du donateur désireux de conserver l'anonymat promis par la banque du sperme», explique le réalisateur québécois. Les situations touchantes ou amusantes viennent du fait que tous les gamins sont différents par leur âge, leur milieu et leur histoire.

«Ils n'ont comme point commun que le sperme du héros et leur besoin de savoir», précise Scott, qui avoue avoir eu bien du mal à expliquer le sujet de son film à ses propres enfants en bas âge. Hollywood a mieux compris le potentiel comique de ce scénario original à la portée universelle.

Scott est déjà en train d'écrire la version américaine de Starbuck qu'il mettra en scène dès cet automne. «Pour l'instant, on me laisse une liberté totale et cela me fait drôle de me dire que je vais retourner mon film de A à Z. Je ne sais pas encore si je vais effectuer beaucoup de changements.» Avant de découvrir cette production made in USA, on peut découvrir l'original en salle dès mercredi et se délecter de ce petit bijou d'humour tendre aux dialogues québécois délectables, tabernacle!

Caroline Vié
Mots-clés
Newsletter
POP

En fin de journée, faites
le tour de l'actu POP : culture, people, médias

publicité
publicité
publicité

Top 5 des vidéos partagées
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr