La chef costumière, Colleen Atwood, a déjà remporté trois oscars.
La chef costumière, Colleen Atwood, a déjà remporté trois oscars. - UNIVERSAL STUDIOS

Caroline Vié

C'est une relecture moderne d'un classique féerique que nous offre Rupert Sanders dans Blanche-Neige et le Chasseur. Plus question pour la belle de faire le ménage chez les sept nains ou d'aller chanter sur la colline, en attendant le prince charmant. La princesse du nouveau millénaire manie la dague à la place du balais et assume très bien de régner seule après en avoir décousu avec sa marâtre, plante vénéneuse rêvant de la jeunesse éternelle.

Semblable et différent

Blanche-Neige nouvelle formule, c'est Kristen Stewart, enjeu amoureux de la saga Twilight vue récemment en hippie dans Sur la route. «Les princesses potiches ont fait leur temps, explique-t-elle. C'est cette nouvelle conception d'un archétype de personnage féminin qui m'a attirée vers ce rôle.» Face à une Charlize Theron résolue à dévorer son cœur, la demoiselle ne manque pas de ressources. «J'ai même accepté de monter à cheval, ce qui me terrorisait, s'amuse-t-elle. Certains de mes regards angoissés ne devaient rien à mon jeu d'actrice.» Ce conte vitaminé fait davantage penser au Seigneur des anneaux qu'à un dessin animé destiné aux bambins sages.

Même les nains, tous incarnés par des pointures (de Toby Jones à Ian McShane en passant par Nick Frost) ont suivi une cure de vitamines. «On a gardé des éléments reconnaissables du conte des frères Grimm tout en les dynamisant», rajoute Kristen, qui croque même la pomme empoisonnée.

Si les plus jeunes pourront être impressionnés par certaines scènes d'effets spéciaux, cette histoire de femmes fortes luttant pour le pouvoir séduira parents et grands enfants, tandis que les adolescentes s'identifieront sans doute à Kristen Stewart, qui fait tourner la tête du chasseur Chris Hemsworth (Thor) et du mignon Sam Claflin. Le princess power est en marche!

>> VIDEO: «Ciné Vié», l'émission cinéma de «20Minutes», décrypte «Blanche-Neige et le Chasseur»

La bande-annonce: