Angelina Jolie, en octobre 2011 à Genève en Suisse.
Angelina Jolie, en octobre 2011 à Genève en Suisse. - Salvatore Di Nolfi/AP/SIPA

A.L

«Fifty Shades of Grey», c’est la saga érotique que s’arrachent les Américaines et qui débarque en France à l’automne, comme dans 36 autres pays qui ont acquis les droits de traduction. Universal Picture avait de son côté acquis les droits pour l’adapter au cinéma, et à en croire le site Deadline, penserait à une star bien connue pour passer derrière la caméra: Angelina Jolie.

L’actrice, qui a fait ses armes en tant que réalisatrice grâce au film Au pays du sang et du miel serait en train de négocier avec Universal. Elle n’a rien confirmé pour le moment.

Le pitch de «Fifty Shades of Grey»? Anastasia Steele, étudiante vierge de 22 ans, succombe aux pratiques sexuelles sadomasochistes de Christian Grey, un milliardaire de 27 ans. Si le recrutement d’Angelina Jolie comme réalisatrice venait à se confirmer, nul doute qu’elle s’attirera les critiques d’un certain nombre d’Américains puritains déjà choqués par l’engouement suscité par la saga érotique en librairies. Le roman a déjà été écarté des bibliothèques de Floride, du Wisconsin et de Georgie.

>> «Fifty Shades of Grey»: La saga érotique que s'arrachent les Américaines