Channing Tatum et Jonah Hill dans «21 Jump Street» en salles mercredi 6 juin 2012. 
Channing Tatum et Jonah Hill dans «21 Jump Street» en salles mercredi 6 juin 2012.  - © Sony Pictures Releasing France

Caroline Vié

Ce n'est pas sa faute s'il a une belle gueule, mais Channing Tatum a envie de voir plus loin que le bout de son joli nez. «21 Jump Street devrait démontrer que je ne suis pas une potiche sans humour», explique-t-il. Dans cette fantaisie policière signée Phil Lord et Chris Miller, il reprend un rôle popularisé par Johnny Depp dans une série télé culte de la fin des années 1980.

«Avec Jonah Hill, on a fait les guignols sans s'auto-censurer», avoue-t-il. On veut bien le croire quand on voit ces deux grands gaillards jouer les flics infiltrés dans un lycée pour y stopper un trafic de drogue. «J'espère que le public me verra sous un autre jour après cette comédie», ajoute l'ancien danseur découvert à l'écran avec la saga Sexy Dance.

Si 21 Jump Street ne suffit pas à sa reconversion en «acteur sérieux», son prochain projet devrait lui permettre de profiter de son physique avantageux pour faire montre de son talent de comédien. Dans Magical Mike de Steven Soderbergh, Tatum jouera un stripteaser initiant un jeunot au monde de la nuit. «Un rôle de composition dans un film que j'ai tenu à produire moi-même», précise Tatum. Qui a dit que les beaux gosses n'ont pas de cerveau? Certainement quelqu'un qui ne connaît pas Channing Tatum.