La princesse et le héros de jeu vidéo

0 contributions
Publié le 6 juin 2012.

Double mixte Les nouveautés Disney et Pixar

Disney anime Annecy. « Les studios américains ont longtemps été boudés au festival, rappelle le directeur artistique Serge Bromberg. Le virage remonte à 2000, quand on a accueilli Roy Disney comme président d'honneur et John Lasseter dans le jury. » Depuis, Pixar et Disney offrent chaque année des images inédites où la 3D s'approche toujours plus de la perfection. Mais hier, la surprise est venue de la difficulté à distinguer ce qui fait la spécificité de Pixar ou de Disney.

Gags typiques de Pixar
Le directeur des éclairages Julien Schreyer a beau relever dans les 31 premières minutes présentées de Rebelle « de l'action et des gags typiques de Pixar », cette histoire de princesse fait penser à Raiponce. Et les premières images des Mondes de Ralph, prochain Disney, où le dénommé Ralph est un méchant de jeu d'arcade qui voudrait devenir gentil héros de jeu vidéo, rappellent plus Cars ou Toy Story que La Princesse et la Grenouille. Lundi, Disney présentait aussi l'étonnant Paperman, histoire d'amour en relief qui donne l'impression d'avoir été dessinée à la main. « De la 3D sur laquelle nous avons appliqué un effet 2D », expliquait hier le réalisateur, John Kahrs. Ce court accompagnera Les Mondes de Ralph, pour sa sortie à Noël.

et hop ! On se fait du pop-up

Si Paperman a été conçu en 3D sur laquelle on a appliqué un effet 2D, Le Magasin des suicides, réalisé par Patrice Leconte, donne un résultat comparable par la superposition d'images en 2D. L'effet de relief est proche des livres pop-up, si bien qu'on parle de « 3D pop-up ».

Newsletter
POP

En fin de journée, faites
le tour de l'actu POP : culture, people, médias

publicité
publicité
publicité
Top 5 des vidéos partagées
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr