La réalisatrice a mis sept ans à monter le projet.
La réalisatrice a mis sept ans à monter le projet. - EUROZOOM

Caroline Vié

Au moment d'être sélectionné dans l'équipe de football de son école, un bambin se découvre incapable de dire s'il est turc ou allemand. Sur ce point de départ,

Yasemin Samdereli brode Almanya, une comédie tendre dont le style bourré de trouvailles n'est pas pas sans rappeler Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain.

Enorme succès en Allemagne
La réalisatrice a mis sept ans à monter ce projet avec l'aide de sa sœur Nesrin. Elles ont réuni de nombreuses anecdotes racontées par leur famille pour cette chronique transculturelle que son humour rend originale. Des parents débarqués dans les années 1960 aux enfants en quête de racines, tous

sonnent juste. Rarement la difficulté de s'intégrer n'a été montrée avec autant de légèreté voir d'optimisme. Le film a réuni 1, 43 million de spectateurs en Allemagne, ce qui le place au rang de quatrième plus gros succès de l'année 2011. Il est facile de comprendre pourquoi Almanya a fait un carton tant sa justesse de ton évite les clichés sur

l'immigration pour faire entendre un message de fraternité.