Nicole Kidman dans Paperboy, de Lee Daniels. 
Nicole Kidman dans Paperboy, de Lee Daniels.  - © Metropolitan FilmExport

Caroline Vié

En 1969, un  journaliste  en mal de scoop revient dans sa ville natale de Floride avec son partenaire d’écriture noir. Ils ont été contactés par une femme facscinée par les détenus. Elle rêve d’épouser Hillary Van Wetter, homme frustre condamné à mort sur des preuves ténues… Les deux hommes mènent l’enquête avec l’aide du jeune frère du reporter.

Le réalisateur

Lee Daniels a signé Shadowboxer (2006) puis Precious, film récompensé par deux Oscars (meilleur scénario et meilleur actrice dans un second rôle). Il a produit A l’ombre de la haine qui a valu un Oscar à Halle Berry. Il prépare The Butler sur la vie du maître d’hôtel de la Maison-Blanche.

Les interprètes

Zac Efron a été découvert dans High School Musical avant d’apparaître dans Le Secret de Charlie. Matthew McConaughey  a été vu récemment dans le polar La défense Lincoln. David Oyelowo joue dans La couleur des sentiments et Nicole Kidman a reçu un Oscar en en 2003 pour The Hours.

Les anecdotes

Lee Daniels adapte ici un roman de l’ancien journaliste Pete Dexter qui est également l’auteur des scénarios des Hommes de l’ombre de Lee Tamahori et de Rush de Lili Fini Zanuck. Avant Lee Daniels, Pedro Almodovar s’est intéressé au roman. Le film a été tourné en Louisiane et à la Nouvelle-Orléans. Lee Daniels a réuni ses collaborateurs habituels pour retrouver le style visuel propre à ses films.

La critique 

Ce polar classique souffre d’un manièrisme extrêmement agaçant finissant par faire perdre au spectateur toute empathie pour des personnages caricaturaux. Les acteurs en font des tonnes. Nicole Kidman en Barbie nymphomane et Zac Efron Ken et ses sous-vêtements moulants frôlent le ridicule. Seul Matthew McConaughey se tire de cette histoire mollasse de façon convaincante. Quelle déception de la part du réalisateur de Precious!

En attendant la bande-annonce, un extrait