Image extraite du film Bullhead.
Image extraite du film Bullhead. - AP/SIPA

Caroline Vié

On aimerait que Bullhead de Michael R. Roskam remporte l'oscar du meilleur film étranger, mais au vu de ce poème violent et radical, il est douteux que les membres de l'Académie, plutôt conservateurs, se laissent séduire.

On y rencontre Jacky, trentenaire au passé douloureux auquel Matthias Schoenarts, ahurissant de force brutale, donne une humanité palpable. Cet homme brisé, petit éleveur de bétail évoluant dans le milieu pourri du trafic d'hormones flamand, constitue l'un des personnages les plus forts qu'on a vus depuis longtemps sur un écran. On ne sort pas intact de cette rencontre unique.

Voir la bande-annonce de Bullhead: