Jean Dujardin et Bérénice Bejo dans «The Artist» de Michel Hazanavicius
Jean Dujardin et Bérénice Bejo dans «The Artist» de Michel Hazanavicius - Festival de Cannes

Philippe Berry

Non, le chien n'a pas reçu de nomination. Mais The Artist en a obtenu six, jeudi, et se place comme l'un des favoris de la cérémonie des Golden Globes, qui aura lieu le 15 janvier. Remis par l'Association de la presse étrangère d'Hollywood, les Golden Globes sont les récompenses les plus courtisées après les Oscars, qui se tiendront en février.

The Artist a décroché six nominations, toutes dans la catégorie comédie: meilleurs film, scénario, réalisateur, acteur (Jean Dujardin), second rôle féminin (Bérénice Bejo) et bande-originale. C'est une de plus que The Descendants et que la chronique sociale The Help. Le thriller politique de George Clooney, The Ides of March, en a obtenu quatre, et Hugo Cabret, de Scorsese, seulement trois.

 

Une pluie de nouvelles séries télé

Globalement, il y a peu de surprises à relever. Le blockbuster Harry Potter a été snobbé, mais il pourrait avoir plus de chance aux Oscars, qui n'hésitent pas à nominer des films grand public. Ryan Gosling a peut-être perdu le titre d'homme le plus sexy face à Bradley Cooper mais se console avec une nomination comme meilleur acteur dans un drame. Une catégorie fort relevée, avec George Clooney, Leo DiCaprio, Brad Pitt et Michael Fassbender.

 

Chez les femmes, la jeune Rooney Mara, métamorphosée dans l’adaptation US de The Girl with the Dragon Tattoo, tentera de créer la surprise face à l'indéboulonnable Meryl Streep et à Glenn Close.

 

Côté série télé, enfin, les Golden Globes jouent la carte de la fraîcheur, avec sept nouveautés parmi les 10 nominés. En drame: Game of Thrones, Homeland, Boss et American Horror Story vont défier Boardwalk Empire. En comédie: Enlightened, Episodes et New Girl en découdront avec l'indestructible Modern Family et le vieillissant Glee.

 

>> La liste complète à consulter ici