L'amoureux des vampires Jean Rollin s'est éteint

CINEMA Le réalisateur est décédé mercredi à l'âge de 72 ans...

S. C.

— 

Pierre Roussel/NEWSCOM/SIPA

Les cinéphiles américains sont en deuil et pleurent un réalisateur français quasiment inconnu en France. Car dans le domaine du cinéma, Jean Rollin plus qu’un autre n’est pas prophète en son pays. Le réalisateur et scénariste, né le 3 novembre 1938 à Neuilly, s’est éteint mercredi dans l’indifférence quasi-générale.
 
Vampire et érotisme
 
Il faut dire que l’homme a rapidement été mis au ban de l’intelligentsia du cinéma français, avec ses long-métrages fantastiques de série B. Des années avant Twilight, Jean Rollin fait du vampire sa figure de prédilection, sur fond d’érotisme diffus (avec deux fantasmes récurrent: celui de la vierge et celui des amours lesbiennes). Il tourne son premier film, Le Viol du vampire, en 1968.
 

D’autres suivront, dans la même lignée et aux affiches improbables (à voir ici): La Vampire nue en 1969, Le Frisson des vampires en 1970, Requiem pour un vampire en 1971. Quatre films et autant de flops, tant critique que public.
 

Car Jean Rollin divise. Adulé aux Etats-Unis, il reste en France un réalisateur au mieux considéré comme «atypique» ou «maudit», au pire comme une usine à nanars. Dans les années 1970, en proie au doute, il songe à abandonner le cinéma, contraint de tourner des films érotiques pour survivre. Il tente de nouveau de s’imposer dans le cinéma traditionnel avec deux films fantastiques, Les Démoniaques (1974) et Lèvres de sang (1975). Sans succès.
 

Dans les années 1980, Jean Rollin s’intéresse à la figure du mort vivant avant de revenir aux vampires, avec La Fiancée de Dracula. Le film, tourné en 2002, met en scène Brigitte Lahaie –déjà à l’affiche de La nuit des traquées en 1980- en louve et Magalie Madison (aka Annette de Premiers baisers) en ogresse mangeuse d’enfants, entourées de nonnes complètement givrées. Inutile de dire que certaines scènes prêtent à rire…
 

La Fiancée de Dracula - Extrait
 
Son dernier film, Le Masque de la méduse, tourné cette année, n'est pas encore sorti en salles.

Mots-clés :