Où 20minutes.fr interroge Jean Dujardin sur ses failles

CINEMA Et où Jean Dujardin explique qu'il se prend pour un espion...

C.P.

— 

Jean Dujardin à Paris, le 30 novembre à Paris, pour 20Minutes.fr

Jean Dujardin à Paris, le 30 novembre à Paris, pour 20Minutes.fr — 20minutes.fr

Jean Dujardin déserte une fois de plus la comédie pour se plonger dans le drame de Nicole Garcia, Un Balcon sur la mer, au côté de Marie-José Croze. Dans son rôle d’agent immobilier dont le passé resurgit (enfance en Algérie, exilé en France au moment de la guerre), il délaisse les tenues de surfeur, d’agent secret et de cow-boy. Lui qui travaille sur cette alternance des genres, n’est pas moins à l’aise dans les uns que dans les autres. Danger de complaisance dans les blagues, pour la comédie, danger de manquer de justesse dans les drames: «Chaque film est un nouveau pari, explique le comédien. Vous avez beau tout théoriser avant, tout préparer, au moment où on dit action, on n’est pas forcément en verbe, ou inspiré».
 
Mais Jean Dujardin ne s’éloignera pas de la comédie trop longtemps: «J’ai des envies de gosses, de panoplies de Noël», confie-t-il à 20minutes.fr. «Secrètement, j’aimerais bien jouer Zorro. Parce qu’il a un masque, parce qu’il est tout en noir, parce que je pourrais faire de l’escrime et du cheval. Je crois que c’est ma dernière envie de gosse».
 
En attendant que le rôle lui soit proposé, on le retrouvera bientôt sous la direction de sa compagne Alexandra Lamy dans Mari et Femme en 2011, ou de Michel Hazanavicius dans The Artist, en 2012.

Si vous avez du mal à lire la vidéo, rendez-vous ici...

Mots-clés :