Le palmarès du Festival de Cannes 2008

EN DIRECT Les prix sont décernés ici...

Alice Antheaume, à Cannes

— 

Laurent Cantet, le réalisateur d'Entre les murs, reçoit la palme d'or du Festival de Cannes 2008

Laurent Cantet, le réalisateur d'Entre les murs, reçoit la palme d'or du Festival de Cannes 2008 — Reuters

Après 12 jours de Festival de Cannes, le palmarès vient d'être annoncé ce dimanche soir en direct de la Croisette, sacrant Palme d'Or un film français. Qui a gagné un prix parmi les 22 films de la compétition officielle?

Réponses ci-dessous en revivant le live, minute par minute, de la cérémonie de clôture, comme si vous y étiez.

20h20: Bilan des courses: un palmarès plutôt politique, avec des films qui parlent de sujets de société, passés (comme «Che») ou d'actualité. En effet, «Entre les murs», Palme d'or 2008, zoome sur l'école. Et pas n'importe laquelle: l'école en Zone d'Education Prioritaire (ZEP), là où les ados sont souvent issus de milieux défavorisés. Selon Laurent Cantet, le réalisateur, «parler de l'école, ça intéresse le monde entier, car on y apprend à etre un citoyen responsable, et ça, ça parle à tout le monde!»

«Le Silence de Lorna» des frères Dardenne, prix du meilleur scénario, évoque l'immigration, via l'histoire d'une Albanaise qui veut à tout prix devenir Belge. Et qui est prête, pour cela, à faire un faux mariage avec un «camé», comme elle dit. Quant à l'Italie, elle est doublement à l'honneur avec deux prix. L'un pour «Gomorra» (Grand Prix), plongée dans un pays gangréné par la mafia, et ... «Il Divo», de Paolo Sorrentino (Prix du jury), féroce portrait de l'homme de pouvoir Giulio Andreotti.

>> Guerre du Liban, prisons, massacres: la tonalité des films présentés à Cannes montre la face noire de notre planète... >>

20h12:
Laurent Cantet monte sur scène avec toute sa clique de collégiens. Une vraie classe sur la scène. Euh... et rien pour «Valse avec Bachir», le documentaire d’animation d’Ari Folman?

20h08: Enfin, la Palme d'or
... ça sent très très bon pour le film de Laurent Cantet... Et voici Robert De Niro pour le remettre sur scène... Et oui! C'est «Entre les murs», le film de Laurent Cantet avec François Bégaudeau en prof de français au langage qui fuse, qui gagne le gros lot! Première Palme d'or française depuis Maurice Pialat avec «Sous le soleil de Satan» en... 1987.

Voir la bande-annonce ici:


20h05: Le Grand prix est décerné à... «
Gomorra», de Matteo Garrone.

20h: Attention, moisson de prix spéciaux... A Catherine Deneuve pour l'ensemble de sa carrière. Et à... Clint Eastwood
, l'ami de Sean Penn dont celui-ci avait assuré qu'il ne ferait pas de favoritisme en sa faveur.

19h59: Le Prix de la mise en scène maintenant
. Banco pour «Les Trois Singes», de Nuri Bilge Ceylan.

19h56: Le Prix du jury va à... «
Il Divo», de l'Italien Paolo Sorrentino.

19H50: Prix d'interprétation masculine... Benicio Del Toro
pour sa performance dans «Che», la fresque de 4h28 de Steven Soderbergh. «Je tiens à dédier ce prix à l'homme qui a inspiré le film, Che Guevara», a déclaré Del Toro après avoir reçu son prix, qu'il a tenu à partager avec le réalisateur. Agé de 41 ans, Del Toro avait déjà obtenu l'Oscar du meilleur second rôle masculin sous la direction du réalisateur américain pour son rôle de policier dans «Traffic» en 2000.

19h47: Prix d'interprétation féminine pour Sandra Corveloni, l'interprète du film de Walter Salles et Daniela Thomas, «Linha de Passe». Elle n'est malheureusement pas là pour recevoir son prix, car elle vient de faire une fausse couche, explique-t-on sur la scène.

19h42: Prix du scénario... roulements de tambour... Jean-Pierre et Luc Dardenne pour «Le Silence de Lorna». «Merci au jury et à mon frère», dit au micro Jean-Pierre Dardenne.

19h39: «Je n'aurai pas besoin de faire la traduction pour certains films», dit Sean Penn. Comprendre: un film français sera primé.

19h35: La pression monte. On arrive bientôt aux prix les plus prestigieux. Sean Penn, le président du jury, arrive sur la scène, accompagné des jurés qui l'ont accompagné pour cette édition 2008. Natalie Portman, Jeanne Balibar, Marjane Satrapi...

19h33: Sans surprise, la Caméra d'or va à «Hunger» de l'Anglais Steve McQueen.

19h31: Prix spécial de la Caméra d'or pour «Ils mourront tous sauf moi», de Valeria Gaia Germanica. Un film russe avec des jolies femmes et une formidable mise en scène, a dit Bruno Dumont, le président du jury de la Caméra d'or.

19h25: Le président du jury des Courts métrages, Hou Hsiao-Hsien, arrive. Il décerne une mention spéciale du jury au court métrage «Jerrycan» de l’Australien Julius Avery. Et la palme d'or du court métrage à «Megatron» du Roumain Marian Crisan.

>> Marina Hands était l'un des jurés des courts métrages. Lire son interview ici >>

19h20: Début de cérémonie. Edouard Baer, le maître de cérémonie, parle. Il y a des formidables histoires qui n'ont pas encore été filmées, dit-il en guise d'encouragement.

19h15: La montée des marches est finie. Rendez-vous à l'intérieur de la salle pour la cérémonie de clôture.

19h12: Ouh là, le brushing de Robert De Niro en prend un coup. Saleté de vent! L'acteur joue dans le film de clôture du festival, «What just happened?», réalisé par Barry Levinson.

19H07: C'est au tour de Catherine Deneuve de défiler sur le tapis rouge. Elle est au bras d'Arnaud Desplechin, dont le film «Conte de Noël» en a fasciné plus d'un, avec Mathieu Amalric et Anne Consigny.

19h05: Mila Jovovich arrive en robe turquoise. Elle joue dans le film de Wim Wenders, «The Palermo Shooting». Et claque la bise à Thierry Frémaux, le directeur délégué du Festival, qui accueille les troupes en haut des marches.

19h: Il y a du bourrasques de vent! ça fait décoller robes et cheveux des actrices qui posent devant les photographes.

>> Ce qu'il faut retenir de l'édition 2008 à lire ici >>

18h55: Sur le tapis rouge, le réalisateur des «Trois Singes», Nuri Bilge Ceylan. Et aussi, Eric Khoo, le réalisateur de «My Magic».

18h45: L'équipe du film «Gomorra» semble certaine d'avoir un prix. «On aura ce que l'on aura».

18h44: Sean Penn, le président du jury, débarque. «Cette sélection était très stimulante», lance-t-il.

18h43: Dennis Hopper, qui incarne la mort dans le film de Wim Wenders, pointe sa frimousse sur le tapis rouge.

18h40: La montée des marches finale commence. Sur le tapis, les présents ne sont pas là par hasard. Tiens, les collégiens du film de Laurent Cantet ne sont pas rentrés à la maison - il n'y a pas école demain ou ont-ils mieux à faire?

Défilent aussi Benicio del Toro qui clame que le «Festival de Cannes est le meilleur du monde» et les frères Dardenne, déjà deux palmes à leur actif...