«Star Wars»: Rian Johnson passe son temps à se justifier sur «Les Derniers Jedi»

LA GUERRE DES FANS Un mois après la sortie du film, le réalisateur Rian Johnson continue de justifier ses choix narratifs sur « Les Derniers Jedi », un épisode qui divisent les fans de « Star Wars »…

V. J.

— 

Mark Hamill reprend le rôle de Luke Skywalker dans «Star Wars: Les Derniers Jedi».

Mark Hamill reprend le rôle de Luke Skywalker dans «Star Wars: Les Derniers Jedi». — DISNEY/LUCASFILM

Rian Johnson, le réalisateur des Derniers Jedi, est-il en train de vivre  un mauvais remake de The People versus George Lucas, le documentaire qui s’intéressait à la relation d’amour-haine entre le créateur de Star Wars et ses fans ? En effet, il est sous le feu des critiques, des fans, des trolls et même de Mark Hamill. «Ce n'est pas mon Luke», a confié l’acteur avant de se raviser, alors que des fans crient à la trahison de la saga, de la mythologie et des personnages. Mais le cinéaste ne se démonte pas, et depuis un mois, prend le temps de répondre point par point aux sujets qui fâchent.

>> «Star Wars»: Le 8e épisode pulvérise la barre du milliard de dollars de recettes dans le monde

La fin

Luke Skywalker est mort. Ah oui, pardon, spoiler ! Ou plus exactement, il disparaît. Enfin, je crois. « Je ne veux pas être trop explicite, assume Rian Johnson dans une interview au Huffington Post. J’aime que les gens aient leurs propres interprétations. Mais ce qu’il fait à la fin, c’est de se débarrasser littéralement de tout. C’est l’acte final pour entrer dans la légende. Cela nous ramène au début du film quand il dit : "que penses-tu qu’un homme avec un sabre laser peut faire ?" La réponse est : "créer une légende et répandre l’espoir". Une fois que c’est fait, tu ne peux rien accomplir de plus puissant, surtout physiquement. Donc tu quittes ce monde, pour en rejoindre un autre. »

>> A lire aussi : Mark Hamill regrette d’avoir critiqué le Luke Skywalker du «Dernier Jedi»

Les parents de Rey

L’épisode précédent, Le Réveil de la Force, faisait des origines de Rey, nouvelle héroïne de la saga et Jedi en devenir, un des moteurs et mystères de cette trilogie. Qui sont ses parents ? Les fans ont multiplié les théories, essayé de raccrocher les wagons, en faisant de Rey tour à tour la fille de Luke, d’Obi-Wan Kenobi ou la descendance de l’Empereur, etc. Les Derniers Jedi devait donc apporter une réponse satisfaisante, et a fait un choix risqué : elle n’est la fille de personne.

« Heureusement, personne ne m’a tendu un bout de papier qui me disait, voilà, les parents de Rey sont untel et unetelle, explique le cinéaste sur le site américain Slashfilm. J’avais la liberté de trouver la meilleure réponse, la plus tragique. » Et il a choisi de jouer l’effet de miroir avec la scène de L’Empire contre-attaque où Luke apprend que Dark Vador est son père, qui, selon lui, est la réponse la plus difficile à attendre. « Si Rey s’était laissé entendre dire qui étaient ses parents, quelle est sa place dans le monde, cela aurait été trop facile. Là, son passé ne la définit pas, elle doit se tenir sur deux jambes et tracer son chemin, écrire sa propre histoire. »

>> «Star Wars»: Les fans et les trolls se déchaînent contre «Les derniers Jedi»

La Force

Conséquence directe de cette révélation, Rian Johnson s’est réapproprié la Force, qui ne se manifeste donc plus seulement chez les descendants Jedi, mais plus ou moins chez n’importe qui. Qu’il s’agisse de Rey ou d’un orphelin de la planète Canto Bight. En espérant qu’ils ne basculent tous pas du Côté obscur. Mais surtout la Force trouve de nouvelles expressions dans Les Derniers Jedi, telles que la projection astrale de Luke, la connexion entre Rey et Kylo, et surtout le petit voyage dans l’espace de Leia.

Il ne s’agit plus seulement de soulever des cailloux, et certains fans ont grincé des dents. Rian Johnson affirme au LA Times qu’il n’a fait que s’inspirer de la fin de L’Empire contre-attaque et de la connexion entre Luke et Dark Vador, et de le pousser plus loin, voire très loin pour le combat à distance entre Luke et Kylo : « Nous avons essayé de la jouer fair-play, tu n’entends pas, ni ne vois les pas de Luke dans le désert de sel, alors que tu vois ceux de Kylo ».

>> «Star Wars - Les derniers Jedi»: Daisy Ridley «pas sûre d’être présente» dans le prochain épisode

La mort de Snoke

Tout ça pour ça ? Présenté comme le grand méchant de la trilogie, l’équivalent encore plus puissant de l’Empereur, Snoke sera finalement apparu dans une poignée de scènes dans Le Réveil de la Force pour mieux se faire tuer comme un bleu par Kylo dans Les Derniers Jedi. Les fans n’ont pas caché leur frustration, Snoke ayant fait l’objet du plus grand nombre de théories tirées par les cheveux.

Le réalisateur s’est justifié lors d’un questions-réponses à la cérémonie des BAFTA : « Je me suis rendu compte que si je mettais pause pendant trente secondes sur l’une des scènes pour que Snoke explique qui il était, cela aurait cassé le rythme de la scène en question. Même si c’est quelque chose qui aurait intéressé le public, cela n’avait dramatiquement pas sa place dans le film. » C’était aussi une manière pour lui de ne pas reproduire le modèle empereur-apprenti de la trilogie originale, et plus simplement de faire table rase du passé. Mais Rian Johnson n’écarte pas que J.J. Abrams, de retour derrière la caméra pour l’Episode IX, puisse y revenir, d’une manière ou d’une autre.