VIDEO. Lyon: Le Festival Lumière tient à faire découvrir Wong Kar-wai au grand public

FESTIVAL Le réalisateur hongkongais sera mis à l'honneur à Lyon à partir de samedi, en tant que Prix Lumière de la 9e édition du festival...

Jérémy Laugier

— 

Wong Kar-wai, ici dans le documentaire "The First monday in may", sorti l'an passé.

Wong Kar-wai, ici dans le documentaire "The First monday in may", sorti l'an passé. — Lilo / Sipa

  • Wong Kar-wai est le Prix Lumière du 9e Festival Lumière, qui va se dérouler à Lyon du 14 au 22 octobre.
  • Le choix de ce cinéaste est nettement plus « confidentiel » que la plupart de ses prédécesseurs, comme Clint Eastwood, Quentin Tarantino et Martin Scorsese.

Passer après des monstres sacrés du 7e art comme Clint Eastwood, Quentin Tarantino et Martin Scorsese n’est pas une chose aisée. Depuis le lancement du Festival Lumière en 2009, Wong Kar-wai est sans doute le Prix Lumière le plus méconnu.

« Nous avions envie depuis longtemps de voyager vers l’Asie pour exprimer à quel point ce cinéma est important dans le panorama mondial, révèle Maëlle Arnaud, programmatrice en chef du festival. Quand on voit la force d’In the mood for love, on comprend pourquoi il est le maître de ce cinéma. »

>> A lire aussi : Lyon: Wong Kar-wai sera le prochain Prix Lumière

Une « transmission » de la cinéphilie

Un maître que le grand public va pouvoir mieux découvrir du 14 au 22 octobre à Lyon, notamment grâce à la projection de ses dix longs-métrages. Maëlle Arnaud a plusieurs coups de cœur dans la filmographie « confidentielle » du cinéaste hongkongais.

« Chunking Express et Les Anges déchus sont des films très forts. Happy together, qui se déroule en Argentine, traite de manière magnifique de la solitude et du besoin d’être à deux. Enfin, 2046 est une splendeur. » La « transmission » de la cinéphilie va donc battre son plein pour cette 9e édition du Festival Lumière.

De 5 à 25 euros. Du 14 au 22 octobre à Lyon. La remise du Prix Lumière à Wong Kar-wai et la projection des Anges déchus auront lieu le 20 octobre (19h30) à la salle 3000 (6e), deux jours avant In the mood for love (17 h) à la Halle Tony Garnier (7e). Toute la programmation est à retrouver ici.