Le Festival de Cannes bon pied, bon œil: Ce samedi, je me lève et ma vie est un roman avec Joaquin Phoenix

Onzième jour Les films de Cannes, on peut les attendre avec impatience ou avec l’assurance d’être déçu. Et si ça dépendait tout simplement de quel pied on s’est levé?

De notre envoyée spéciale à Cannes, Caroline Vié

— 

Emmanuelle Seigner et Eva Green dans D'après une histoire vraie de Roman Polanski

Emmanuelle Seigner et Eva Green dans D'après une histoire vraie de Roman Polanski — Mars Films

Samedi 26. Je me lève du pied droit. J’ai parfaitement digéré l’aïoli que le maire de Cannes offre chaque année pour célébrer le festival.

C’est donc avec bonheur que je découvrirai D’après une histoire vraie de Roman PolanskiEmmanuelle Seigner joue une romancière qui voit la mystérieuse Eva Green entrer dans sa vie. Un duo de femmes sulfureux filmé par maître Roman, ça sera angoissant et torride à souhait.

>> A lire aussi : Roman Polanski: «Il est plus facile de filmer les comédiennes que de vivre avec elles»

Quelle joie de voir revenir Lynne Ramsay dont on avait adoré We need to talk about Kevin en compétition en 2011. Joaquin Phoenix en vétéran lancé à la recherche d’une jeune disparue me fera passer d’agréables frissons dans le dos. La violence et le suspense tiendront le spectateur sur le bord de son siège.

Je me lève du pied gauche. L’aïoli n’est pas mon ami. J’ai une haleine de fennec et grand mal au ventre.

D’après une histoire vraie m’assommera. Assez des aventures de psychopathes qui viennent gâcher la vie des honnêtes gens. Le roman éponyme de Delphine de Vigan est si puissant que le film semblera totalement fade.

Lynne Ramsay et son thriller autour de l’enlèvement de la fille d’un juge auront un furieux goût de déjà-vu. Et qu’est-ce que c’est cette barbe hirsute, Joaquin ? Chez le coiffeur et plus vite que ça ! Un bon shampooing ne te fera pas de mal non plus.