Gilles Lellouche et Manu Payet dans Sous le même toit de Dominique Farrugia
Gilles Lellouche et Manu Payet dans Sous le même toit de Dominique Farrugia - Roger Arpajou/EuropaCorp

Pas facile de continuer à cohabiter quand on a décidé de se séparer. C’est ce que vivent Gilles Lellouche et Louise Bourgoin dans Sous le même toit, comédie de Dominique Farrugia. « De nombreux couples divorcés sont contraints de vivre ensemble pour des raisons économiques, explique le réalisateur à 20 Minutes. Mais j’ai quand même essayé faire rire avec ce phénomène de société pas vraiment drôle ».

Le duo désuni n’y va pas de main-morte pour régler ses comptes car elle possède 80 % de leur bien, lui devant se contenter des 20 % qui restent. Ces anciens amoureux se déchirent pour amuser le spectateur tandis que leurs enfants et leurs amis (dont les excellents Manu Payet et Marilou Berry) comptent les points.

Plus proche de « Delphine 1 - Yvan 0 » que de « L’Economie du couple »

L’ancien Nul nous rappelle au bon souvenir de sa première réalisation, Delphine 1 - Yvan 0 (1996), devant leur lutte dans un logement transformé en champ de bataille. « Mes héros pourraient être ce que sont devenus les personnages de ce précédent film », s’amuse Dominique Farrugia.

Merci au public d'Amiens! Merci GAUMONT! Demain nous serons à Reims.

A post shared by Dominique Farrugia (@dominique_farrugia) on

Version humoristique de L’économie du couple de Joachim Lafosse (2016), le film s’inscrit dans une tradition de rire français que l’Ex-Nuls apprécie particulièrement.

Un sens poussé de l’autodérision

« Ce qui fonctionne en ce moment, ce sont les comédies où le public peut reconnaître sa propre vie ou certains de ses travers. Nous aimons rire de nous-même ! » Gilles Lellouche va loin dans l’autodérision notamment quand il s’exhibe nu devant son ex-belle-mère et ses amies.

Louise Bourgoin et Marilou Berry dans Sous le même toit de Dominique Farrugia
Louise Bourgoin et Marilou Berry dans Sous le même toit de Dominique Farrugia - Roger Arpajou/EuropaCorp

« La comédie est ce qui plaît le plus chez nous, explique Dominique Farrugia et je m’en réjouis car c’est ce genre qui m’a fait connaître et dans lequel je me sens à l’aise. » Il ne se voit pas s’essayer à un autre registre même s’il admet avoir changé depuis le temps où il présentait la météo sur Canal +. «Comme tout le monde, j’ai mûri sans pour autant perdre mon sens de l’humour. Je dirais même qu’il s’est aiguisé au fil des années. »

La comédie, ça cartonne toujours

Les grands succès d’Intouchables et de Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? le réjouissent grandement. « Il y a de la place pour tous les types de rire sur les écrans. Chacun peut trouver son bonheur, car je ne crois pas qu’il existe de règle pour divertir le public. » Les rapports entre les hommes et les femmes l’inspirent : « C’est vrai que cela m’amuse de les explorer, c’est un sujet inépuisable sur lequel chacun peut laisser voguer son imagination ou piocher dans son expérience. » Cela semble lui réussir comme pourront en juger ceux qui rejoindront ses héros Sous le même toit.

 

Mots-clés :