Damien Chazelle: «Faire "La La Land" avec Ryan Gosling et Emma Stone était un rêve, le reste est un bonus»

MUSICAL Le réalisateur de «La La Land», magnifique comédie musicale, a partagé ses secrets avec «20 minutes»...

Caroline Vié

— 

Ryan Gosling et Emma Stone dans La La Land de Damien Chazelle

Ryan Gosling et Emma Stone dans La La Land de Damien Chazelle — SND

Impossible, après l’avoir vu, de ne pas imaginer La La Land de Damien Chazelle en bonne place dans le classement final des meilleurs films de l’année à venir. Dans cet hommage aux grandes comédies musicales des années 1950, Ryan Gosling et Emma Stone incarnent un musicien et une actrice tentant de réussir et tombant en amour dans la cité des Rêves.

>> A lire aussi : «La La Land», ira-t-on en prison si on déteste ce film qu'il est «impossible de ne pas adorer»?

Couvert de Golden Globes, donné grand  favori aux Oscars, ce bijou de musiques et d’émotions ravit durablement même après plusieurs visions !

Mais comment donc le réalisateur de Whiplash a-t-il fait pour accomplir ce prodige ? Le cinéaste de 32 printemps a tout expliqué à 20 Minutes. « Faire ce film avec Ryan Gosling et Emma Stone était un rêve, tout le reste est un bonus », confie-t-il.

Il a donné le temps au temps

Il avait écrit La La Land avant Whiplash. « Je n’ai pas pu monter le projet ce dont je me félicite aujourd’hui. Je n’aurais pas été prêt pour le faire », avoue-t-il. Il est vrai que des scènes d’anthologie comme un duo dans un planétarium et une bouleversante fin alternative témoignent d’une grande maturité. « La vraie vie est comme celle des héros du film, elle décide parfois à votre place, pour le meilleur ou pour le pire. Je sais ce que c’est de ne pas vivre de son art. »

Il a choisi les bons acteurs

C’est après avoir repéré l’alchimie entre Ryan Gosling et Emma Stone dans Crazy, Stupid, Love de John Requa et Glenn Ficarra qu’il a écrit le film pour eux. « Avant d’être des stars glamour, ce sont des acteurs qui bossent », précise-t-il. Le duo s’est plié à de nombreuses répétitions pendant cinq mois et a retravaillé les personnages en compagnie du cinéaste. Tous deux forment un merveilleux couple de cinéma.

Il a d’excellentes références

Plus encore que les « musicals » hollywoodiens, ce sont les films de Jacques Demy qui ont marqué Damien Chazelle. « Il y a chez lui une façon de traiter la vie quotidienne en musique que je trouve unique car très profonde sous une apparente légèreté. » En décrivant l’existence pas toujours facile d’un couple d’artistes, il renoue avec cette tradition. « Ils ont des bonheurs et des déceptions. Bien que le film soit joyeux, il conserve un aspect mélancolique. »

Il connaît la musique

C’est Justin Hurwitz, un camarade d’études de Damien Chazelle, qui a composé les chansons inoubliables du film. « Au départ, il était branché musique classique, mais je lui ai fait découvrir Michel Legrand dont les bandes-son pour Jacques Demy l’ont obsédé. » On pense beaucoup aux Parapluies de Cherbourg et aux Demoiselles de Rochefort. « Chaque chanson est un mini-poème qui raconte une histoire de façon naturelle. On ne doit jamais sentir le travail qu’il y a derrière. »

Il n’hésite pas à faire spectaculaire

La séquence d’ouverture où des chanteurs et danseurs s’animent en plein embouteillage est à couper le souffle. « On l’a tournée en un week-end. C’était à la fois angoissant et galvanisant », se souvient le réalisateur. Cette scène, déjà culte, a été parodiée par Jimmy Fallon et Justin Timberlake au début de la cérémonie des Golden Globes. « Ils m’ont bluffé », avoue Chazelle. Le spectateur le sera aussi par La La Land, un grand moment de cinéma doublé d’une magnifique histoire d’amour. Courez-y et on se retrouve à la fin de l’année, pour constater que vous ne l’aurez pas oublié.