Gianfranco Rosi a reçu l'Ours d'or du meilleur film pour son documentaire sur les réfugiés «Fuocoammare», le 20 février 2016.
Gianfranco Rosi a reçu l'Ours d'or du meilleur film pour son documentaire sur les réfugiés «Fuocoammare», le 20 février 2016. - Bernd Von Jutrczenka/AP/SIPA

L’Ours d’or du meilleur film du festival de cinéma de Berlin a été attribué ce samedi au documentaire italien « Fuocoammare » de Gianfranco Rosi, sur le drame des migrants à Lampedusa.

Sans voix off ni commentaire, « Fuocoammare » raconte en parallèle le quotidien d’habitants de l’île italienne et celle de ces milliers de migrants qui y arrivent en bateau dans des conditions catastrophiques, dont beaucoup perdent la vie. « Il n’est pas normal que des gens meurent en traversant la mer pour échapper à des tragédies », a déclaré Gianfranco Rosi après avoir reçu son prix, qu’il a dédié aux « gens de Lampedusa ».

https ://twitter.com/berlinale/status/701118197764849664

« En ce moment, toutes mes pensées vont à tous les gens qui ne sont jamais arrivés à Lampedusa », a ajouté le cinéaste, qui avait reçu le Lion d’or à Venise en 2013 pour un autre documentaire, « Sacro GRA », consacré aux personnes vivant près du périphérique romain.

Une Française au palmarès

L’Ours d’argent du meilleur réalisateur a été décerné à la Française Mia Hansen-Love, 35 ans, pour « L’Avenir », son cinquième long-métrage. Le film raconte l’histoire d’une professeur de philosophie, interprétée par la Française Isabelle Huppert, confrontée à une liberté nouvelle lorsque son mari la quitte.

L’Ours d’argent saluant le meilleur interprète masculin est allé au Tunisien Majd Mastoura pour son rôle dans « Hédi », première production arabe en compétition à la Berlinale depuis 20 ans. Majd Mastoura a rendu hommage « au peuple tunisien » et « aux martyrs de la révolution » de 2010-11 en Tunisie en recevant son prix.

L’Ours d’argent récompensant la meilleure actrice est allé à la Danoise Trine Dyrholm pour son rôle dans « Kollektivet » (« The Commune », « La communauté ») de Thomas Vinterberg, sur l’histoire d’une communauté dans les années 70. L’actrice de « Festen » ou « Royal Affair », 43 ans, y interprète une femme trompée au bord du gouffre.

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé