Alejandro Gonzalez Inarritu et Leonardo DiCaprio aux BAFTA, à Londres le 14 février 2016.
Alejandro Gonzalez Inarritu et Leonardo DiCaprio aux BAFTA, à Londres le 14 février 2016. - Joel Ryan/AP/SIPA

Carton plein aux Baftas pour The Revenant. Le film du Mexicain Alejandro Gonzalez Inarritu a remporté dimanche les principales récompenses britanniques du cinéma, avec le Bafta du meilleur film, celui du meilleur réalisateur pour Inarritu et celui du meilleur acteur pour Leonardo DiCaprio, qui n'avait encore jamais été honoré à Londres.

Cette odyssée du trappeur légendaire du XIXe siècle Hugh Glass a dû attendre les dernières nominations -les plus importantes- pour obtenir ces consécrations, auxquelles s'ajoutent les Baftas du meilleur son et de la meilleure cinématographie.

Alejandro Inarritu a dédié son prix du meilleur réalisateur à sa femme avec qui il s'apprête à fêter son 24e anniversaire de mariage: «c'est ce que j'appelle de l'héroïsme et de la survie», a-t-il plaisanté. Il a ensuite rendu hommage pour son prix du meilleur film à son père, décédé il y a deux ans. Leonardo DiCaprio a lui dédié son prix du meilleur acteur à sa mère dont c'était l'anniversaire et à son partenaire à l'écran le Britannique Tom Hardy, le premier en quatre nominations à Londres.

DiCaprio grand favori pour l'Oscar du meilleur acteur

L'acteur fait plus que jamais figure de grand favori pour remporter le 28 février prochain l'oscar du meilleur acteur, une consécration qu'il n'a jamais obtenu en cinq nominations. Le film, tourné dans le grand-nord canadien et en Patagonie, en lumière naturelle et dans des conditions très difficiles, est en lice pour 12 Oscars le 28 février. Il a déjà reçu trois Golden Globes en janvier - meilleur réalisateur, meilleur drame, meilleur acteur dramatique.

Plus tôt dans la soirée, la surprise est venue de Mad Max: Fury Road, qui a remporté la majorité des Baftas techniques avec quatre trophées pour les meilleurs maquillage, montage, costumes et décors.

Le trophée de la meilleure actrice est revenue à la toute jeune Brie Larson, 26 ans, pour Room, où elle tient le rôle poignant d'une jeune mère séquestrée avec son enfant. Elle s'est imposée devant Cate Blanchett (Carol), Maggie Smith (The Lady in the Van), Saoirse Ronan (Brooklyn) et Alicia Vikander (The Danish Girl).

On avait prédit à Kate Winslet une grande carrière dans «les rôles de grosses»

Carol, l'histoire d'amour entre deux femmes, de Todd Haynes et Le Pont des Espions, thriller de la guerre froide de Steven Spielberg, qui faisaient figure de favoris avec neuf nominations chacun, n'ont finalement remporté qu'un trophée: le Britannique Mark Rylance a été sacré meilleur second rôle masculin pour sa prestation dans Le Pont des Espions.

Le Bafta du meilleur film britannique est revenu à Brooklyn de John Crowley, écrit par Nick Hornby, alors que celui du meilleur second rôle féminin a été remporté par la Britannique Kate Winslet, également en course pour un Oscar. Couronnée pour son interprétation de la proche collaboratrice du créateur d'Apple dans Steve Jobs de Danny Boyle, elle a confié en conférence de presse «avoir dû se battre» pour se faire envoyer le scénario avant de dédier son trophée à «toutes les jeunes filles qui doutent d'elles-mêmes», se rappelant qu'une professeure de théâtre lui avait prédit une grande carrière dans «les rôles de grosses».

John Boyega, star montante

Star Wars: Le Réveil de la Force a également été honoré avec le Bafta des meilleurs effets spéciaux et celui de la star montante pour le jeune Britannique John Boyega. Le prix du meilleur documentaire est quant à lui revenu au Britannique Asif Kapadia pour Amy consacré à la chanteuse britannique Amy Winehouse décédée en 2011.

Vice Versa de Pete Docter a décroché le Bafta du meilleur film d'animation tandis que Ennio Morricone a remporté, à 87 ans, le Bafta de la meilleure musique originale pour Les Huit Salopards de Quentin Tarrantino mais était retenu à Dublin où il dirigeait un concert.

Mots-clés :