Ellen Page dans Free Love
Ellen Page dans Free Love - Bac Films

A 28 ans, Ellen Page est une lesbienne assumée et épanouie, fière de venir présenter Free Love de Peter Sollett, d’après l’histoire de vraie de deux femmes qui se sont battues pour obtenir l’égalité au début des années 2000. « L’une d’elle était policière et savait qu’elle allait mourir d’un cancer. Elle souhaitait que sa compagne puisse bénéficier de sa pension de réversion, ce qui leur était refusé en raison de leur orientation sexuelle », rappelle la comédienne à 20 Minutes.

Dans la lignée de Carol et de La vie d’Adèle

Julianne Moore, éblouissante, lui donne la réplique dans cette belle histoire d’amour au féminin. « Je me suis sentie plus proche de leurs épreuves parce que je suis gay, explique Ellen Page, mais j’estime qu’elles peuvent toucher n’importe qui parce qu’elles ont été victimes d’une injustice criante. » Ellen Page se sent une responsabilité envers la communauté LGBT. « La représentation des lesbiennes au cinéma a évolué dans le bon sens avec des œuvres comme La vie d’Adèle et Carol, insiste-t-elle. Free Love est dans la même lignée puisqu’il s’agit aussi d’un appel à la tolérance. »

Plus créative depuis son coming out

La révélation de son homosexualité n’a pas nui à la jeune comédienne découverte dans Juno (2008). « Je suis beaucoup plus heureuse depuis que j’ai fait mon coming out. Cela m’a soulagée et rendue plus créative sans changer la perception que la profession a de moi, précise-t-elle. On a pu la voir dans des blockbusters comme Inception (2010) ou X-Men : Days of Future Past (2014). Il lui faut cependant se battre pour trouver des projets intéressants « Les rôles intéressants sont difficiles à trouver que l’on soit gay ou hétéro ! C’est pour cela que j’étais si ravie qu’on me propose Free Love. »

Un combat permanent

Enfant du cinéma indépendant, Ellen Page n’est pas du genre à se laisser abattre. « Je suis d’une nature combative parce que j’ai fait mes classes sur des films à petit budget même s’ils deviennent de plus en plus difficiles à financer de nos jours. » On la verra bientôt en baby-sitter kidnappeuse dans Talullah de Siand Heder puis en femme soldat envoyée en Afghanistan pour Lioness de Reed Morano. Deux nouveaux rôles forts témoignant de son exigence et de sa volonté ?

Mots-clés :