Marilou Berry dans Joséphine s'arrondit
Marilou Berry dans Joséphine s'arrondit - UGC Distribution

Selon ses dires, le désir de réaliser l’a prise « comme une envie de pisser ». Marilou Berry signe elle-même la mise en scène de Joséphine s’arrondit, suite des aventures de cette extravertie. Son personnage est « attachiante », comme elle dit, et attend un enfant de son compagnon incarné par Mehdi Nebbou. L’actrice principale, réalisatrice et coscénariste du film explique à 20 Minutes ce qui fait de Joséphine est une fille finalement très… normale.

Elle est proche de son public

La trentenaire librement inspirée de la bande dessinée de Pénélope Bagieu avait attiré près de 600.000 spectateurs dans les salles françaises en 2013. Samantha Mazeras et Marilou Berry ont de nouveau collaboré pour écrire Joséphine s’arrondit.

« Rien ne nous fait plus plaisir que lorsque des spectatrices viennent nous confier qu’elles se sont identifiées au personnage. Nous avons voulu que Joséphine soit proche des gens car il est plus facile de faire rire avec une héroïne dans laquelle le public se reconnaît. Elle ressemble à de nombreuses trentenaires. »

Elle affronte ses peurs

Marilou Berry, 33 printemps, n’est pas encore maman ce qui ne l’empêche pas de s’interroger sur la grossesse et ses petits tracas et de faire partager ses angoisses dans cette comédie fort drôle.

« Aujourd’hui, les femmes ne se sentent plus obligées de dire que la grossesse est le meilleur moment de leur vie quand ce n’est pas vrai. Comme beaucoup d’entre elles, Joséphine a peur d’accoucher, de ne pas aimer son enfant et de se faire exploser la chatte avec une épisiotomie. En plus, elle prend vingt kilos. »

Elle s’engueule avec son mec

Le compagnon de Joséphine n’est pas précisément à la fête pendant la grossesse. Il peine à trouver sa place et finit par péter les plombs face aux réactions irrationnelles de sa douce.

« Il nous semblait important de montrer à quel point les futurs papas ont parfois du mal à se positionner car on leur demande d’être à la fois tendres et virils, coulants et fermes. Celui-ci va apprendre à s’affirmer face à une Joséphine qui finit par arrondir ses angles pour le prendre davantage en considération. »

Elle se dispute avec sa mère

La grossesse exacerbe les rapports familiaux. Joséphine a bien du mal à gérer sa maman réactionnaire et envahissante, un personnage joué par Josiane Balasko, mère de Marilou Berry à la ville.

« Beaucoup de copines ont eu des soucis avec leur mère au moment d’avoir un enfant comme s’il s’agissait d’un rite de passage. Dans la vie, la mienne ne ressemble absolument pas à celle du film. J’ai trouvé marrant de lui écrire un personnage proche de Mme Musquin du Père Noël est une ordure de Jean-Marie Poiré (1982). »


Elle va vieillir comme tout le monde

Marilou Berry ne se voit pas reprendre le rôle de Joséphine dans un futur proche mais elle s’est suffisamment attachée au personnage pour ne pas repousser totalement l’éventualité d’un nouveau volet.

« Il faudrait faire un bond dans le temps pour que cela soit intéressant. Je me demande à quoi elle pourrait ressembler à 40, 50 ou 60 ans. Je n’aurais rien contre l’idée de la faire vieillir. Joséphine est une héroïne générationnelle. Il serait cohérent qu’elle prenne de l’âge en même temps que son public. »

Mots-clés :