Les Minions
Les Minions - Universal Pictures International France

La banane est aux Minions ce que le gland est à Scrat ou le sanglier rôti à Obélix : un met d’exception absolument irrésistible et une source de gags inépuisables. Et en juillet, foi de Minion, la banane devient plus que jamais un fruit de saison.

Ladite saison couvre en réalité toute l’année, mais les marques agroalimentaires ont bien compris l’intérêt de profiter de la sortie du film, le 8 juillet. Les plus jeunes n’ont pas manqué non plus l’arrivée le mois dernier d’affriolants Tic-Tac au goût de banane dans des emballages en forme de Minions.

Et Oasis a ressorti ses Tronions que la marque de jus de fruits associe depuis mercredi aux Minions dans une pub diffusée dans les salles, avec une nouvelle star à l’affiche : Ella Labanane, « débordante d’énergie, mais souvent à côté de la plaque » aux dires de Amélie Louvet, chef de groupe marketing Oasis qui en a eu l’idée pour le lancement d’un nouveau goût Fraise-Banane

Mais au fait, pourquoi la banane ? « Tout simplement parce que le mot sonnait de manière rigolote dans la bouche des Minions. Et parce qu’elle est jaune comme eux », explique le scénariste et storyboarder Didier Ah Koon, dont une partie du travail pour le studio d’animation Illumination consiste à « créer des gags en les mettant en scène dans des croquis rapides ». On lui doit également l’emblématique « Bee-do-bee-do-bee-do » que les Minions prononcent lors d’un incendie dans Moi Moche et Méchant 2.

A lire aussi : Les Minions ont un sexe, il est petit et jaune

Didier Ah Koon se souvient que la banane, déjà présente dans Moi Moche et Méchant 1, a été définitivement adoptée par les Minions dans un court-métrage réalisé par Pierre Coffin en marge des longs.

Le film s’appelait Banana !, exactement comme la première BD que Didier Ah Koon vient de publier avec le bédéaste Renaud Collin chez Dupuis. Il y est évidemment beaucoup question de bananes assaisonnées à la sauce Minions. « Le défi, c’était de trouver des correspondances avec les gags tout en sons et en mouvements tels qu’on les trouve dans les films. Pour cela, je me suis inspiré des BD sans dialogues de Quino, que j’ai transposé à l’univers des Minions. »

Une banane verte peut être cuisinée, mais elle est indigeste crue

Et c’est cette planche sur les différents stades de maturité de la banane qui a convaincu Dupuis de consacrer tout un album aux Minions.

Planche extraite de l’album « Les Minions 1.Banana ! »
Avec l’aimable autorisation d’Universal Studios Licensing LLC

Ce gag rappelle qu’une banane qui présente des marques vertes est encore indigeste pour être mangée crue, mais peut être utilisée pour la cuisson. « Elle est prête à consommer lorsque la chair cède légèrement à la pression et que la pelure est bien jaune et légèrement tigrée, sans aucune coloration verte », note le site Passeportsante.net. Qui ajoute : « Lorsqu’elle présente des taches brunes ou noires, elle a dépassé ce stade et convient alors mieux pour la cuisson ». Pour Femme actuelle, la banane est parfaite en encas et très bonne pour la santé. Et certains chefs font preuve de belles audaces pour la cuisiner. Ah ! La banane rôtie rhum raisin de Frédéric Anton… Oh ! Le banana split exotique revisité par Norbert Tarayre…

De quoi mettre en appétit plus d’un Minion et rendre à son tour hommage à la banane en chansons.

 

Mots-clés :