Jurassic World de Colin Trevorrow
Jurassic World de Colin Trevorrow - Universal Pictures

Soixante-cinq millions d'années après leur extinction, les dinosaures prennent leur revanche. Le film Jurassic World et ses terrifiantes créatures ont piétiné le record mondial d'un lancement de film ce week-end en passant la barre du demi-milliard de dollars de recette pour la première fois.

Avec 511,8 millions de dollars déjà récoltés à travers le monde, et notamment avec plus de 100 millions en Chine, selon les chiffres publiés dimanche par le site Boxofficemojo.com, le nouvel épisode de cette série de films créés par Steven Spielberg bat à plates coutures le précédent record: en 2011 Harry Potter et les reliques de la mort, partie 2 avait engrangé quelque 483 millions.

Omar Sy: «J'ai eu peur d'être coupé au montage de "Jurassic World" »

En France, Jurassic World, avec Chris Pratt et Bryce Dallas Howard dans les rôles-titre et Omar Sy en éleveur de dinosaures prédateurs, affiche déjà des recettes de plus de 12,1 millions de dollars. En Amérique du nord, le film a amassé 204,6 millions depuis sa sortie vendredi, selon les chiffres provisoires publiés dimanche par Exhibitor Relations, ce qui en fait le deuxième plus gros week-end de lancement de tous les temps après Avengers (207,4 millions en 2012).

Co-produit par Steven Spielberg, qui avait réalisé les deux premiers films de la série en 1993 et 1997, Jurassic World se passe de nouveau dans une île-parc d'attraction de dinosaures. Pour doper la fréquentation, des scientifiques concoctent en laboratoire un nouvel hybride particulièrement colossal. Meurtrier et sournois, l'«Indominus Rex» finit par s'échapper et met l'île-parc à feu et à sang.

Les fans de brontosaures en ont pour leur argent: les animations sont particulièrement efficaces, avec des prédateurs volants, des monstres marins, des machines à tuer galopantes et même des hologrammes. Selon le site rottentomatoes.com, il s'attire des critiques positives à 70% de la part des critiques de cinéma, qui loue son caractère de «divertissement efficace».

Mots-clés :