«Un Français»: Le distributeur ne s'attendait pas devoir mener un combat pour sortir le film

CINEMA «Un Français» sortira finalement mercredi dans soixante-cinq salles dans toute la France...

Caroline Vié

— 

Alban Lenoir dans Un Français

Alban Lenoir dans Un Français — Mars Distribution

Un Français, film polémique de Diastème sur un skinhead qui change de vie, sortira finalement dans soixante-cinq salles en France (onze copies à Paris, neuf en Ile-de-France et le reste en région), alors que le réalisateur en espérait une centaine.

 

C’est ce que Thierry Laurentin, directeur des ventes chez Mars distribution, a annoncé à 20 Minutes ce mardi. « Nous ne nous attendions pas à devoir mener un tel combat pour diffuser le film », confie-t-il.

Des avant-premières sans histoire

Aucune avant-première n’a été annulée, précise Thierry Laurentin même si Mars Distribution en aurait souhaité davantage. « Aucun exploitant de salle ne nous a jamais dit clairement que le film lui faisait peur, explique-t-il, mais on sentait comme une réticence, une forme d’autocensure qui faisant qu’ils nous disaient non sous des prétextes bidon ».

Qu'y a-t-il exactement dans le film « Un français »

Dix avant-premières, pleines à craquer, se sont déroulées sans incident avec des réactions enthousiastes, notamment à Dijon, ville d’origine de l’acteur Alban Lenoir.

Des surprises dans la distribution

Au grand étonnement de Thierry Laurentin, certaines salles art et essai se sont montrées plus frileuses que les grands circuits pour passer Un Français. « Si des cinémas comme ceux du réseau indépendant Utopia nous ont suivis dès le début, d’autres semblent trouver plus évident de montrer des films de Ken Loach qui évoquent des problèmes lointains qu’une œuvre française qui regarde dans les yeux ce qui se passe chez nous. » Par contre, le cinéma indépendant d’Hénin-Beaumont, commune FN du Pas-de-Calais, a réclamé le film.

Des réactions haineuses

Mars distribution n’a pas reçu de menaces directes, mais cela n’a pas empêché Thierry Laurentin d’être scandalisé par les réactions de certains internautes sur la page Facebook du film ou sur les sites qui diffusaient la bande-annonce.

 

 

Un Français une pure fiction inspirée de faits réels qui se sont passés de 1984 à 2013

Posted by Un Français on jeudi 28 mai 2015

 

« Certains commentaires dépassaient l’entendement. Je n’aurais jamais imaginé qu’un film puisse déclencher des réactions haineuses de ce type. Cela en dit long sur notre pays ». Et cela rend la vision et le soutien d’Un Français d’autant plus nécessaires, maintenant que l’on sait qu’il sera distribué correctement, comme cet excellent le film le mérite.

Mots-clés :