Michel Gondry: «Je préfère que l'un de mes films soit piraté plutôt qu'il ne soit pas vu»

CINEMA Président du jury des cinéastes du festival My French Film Festival, sur internet, le réalisateur donnait ce mardi une conférence de presse...  

Caroline Vié

— 

Michel Gondry, Fleur Pellerin, Jean-Paul Salomé et Isabelle Giordano présentent My French Film Festival

Michel Gondry, Fleur Pellerin, Jean-Paul Salomé et Isabelle Giordano présentent My French Film Festival — Unifrance

Michel Gondry s'est impliqué à fond pour My French Film Festival, manifestation parrainée par Unifrance qui se déroulera du 16 janvier au 16 février 2015. Il a créé l'affiche et la bande-annonce et sera présidant d'un jury de cinéastes pour cette cinquième édition dont la sélection a été présentée ce mardi matin. Dix courts-métrages et autant de premiers et seconds longs-métrages seront disponibles sur le Net afin de faire découvrir de jeunes talents français de part le monde... Le réalisateur de L'Ecume des jours s'est confié à 20 Minutes...

Pourquoi avez-vous accepté de participer à My French Film Festival?

Parce qu'Isabelle Giordano, directrice générale d'Unifrance me l'a demandé. Elle a toujours soutenu mon travail et j'avais envie de lui faire plaisir. J'estime que mon rôle de président du jury sera d'aider à organiser les prises de paroles de mes confrères Joachim Lafosse, Nadav Lapid et Abderrahmane Sissako plutôt que de donner mon avis.

Vous sentez-vous investi d'une mission à l'égard du cinéma français?

Pas vraiment. Je ne ressens même pas une affection particulière pour lui, mais je trouve important qu'on puisse avoir accès à autre chose qu'aux films américains. Un festival de cinéma sur Internet me semble judicieux car, bien que l'expérience d'une salle soit magique, de plus en plus de gens découvrent les films sur la Toile.

Souffrez-vous du piratage?

Je pense qu'il y a des crimes plus graves que de pirater! Je préfère que mes films, comme Conversations avec Noam Chomsky (2014), soient piratés plutôt que pas vus! Pour ma part, je n'achète que légalement et je me fais souvent avoir. Je viens de me faire débiter ma carte de crédit trois fois par le site d'Arte sans pouvoir récupérer le programme que je voulais voir.

Êtes-vous impatient de délibérer?

J'espère que ça se passera mieux qu'à la Berlinale où j'ai été juré l'hiver dernier. Certes, je suis heureux que nous ayons récompensé Black Coal de Diao Yinan, contribuant ainsi à faire distribuer ce film, mais la moitié du jury a été terrassée par une gastro après avoir consommé des falafels contaminés! J'aimerais finir My French Film Festival en bonne santé pour me consacrer à mon nouveau film Microbe et Gasoil.

Mots-clés :