Rob Lowe s'encanaille dans «Sex Tape»

CINEMA L'acteur est tordant en patron qui fait planer Cameron Diaz et diffuse par erreur la vidéo de leurs ébats...

Caroline Vié

— 

Rob Lowe dans Sex Tape

Rob Lowe dans Sex Tape — Sony Pictures

Vous souvenez-vous de Rob Lowe? Le beau gosse d’Outsiders (Francis Ford Coppola, 1982) avait connu la gloire dans les années 1980 puis un sérieux passage à vide après un scandale autour d’une cassette pornographique le montrant en action. «C’est pour ça que le sujet de Sex Tape m’a tout de suite parlé. Je me suis dit qu’il était temps qu’un document de ce genre me rapporte un peu d’argent, plaisante le comédien revenu sur le devant de la scène grâce aux séries «A la Maison Blanche», «Parks and Recreation» et «Californication».

En plein délire

ll incarne le patron trop clean pour être honnête de Cameron Diaz dans cette comédie où un couple bon chic bon genre tente de récupérer un enregistrement de leurs ébats avant qu’il soit diffusé sur Internet. «Jake Kasdan m’a dit d’y aller à fond pour donner vie à cet homme qui a un sens particulier de la fête», dit l’acteur. Adepte des drogues de toutes sortes, il fait planer Cameron Diaz lors d’une scène délirante où il montre la pleine mesure de son talent comique. «Cameron et Jason Segel, qui incarne son mari, ont placé la barre très haut en termes de délire. Je devais m’aligner sur eux», déclare le quinquagénaire qui semble bien dans sa peau et dans sa tête.

La rançon de la gloire

Sa propre expérience de sex tape est loin derrière lui, mais Rob Lowe ne craint pas de parler du passé. «J’ai fait des bêtises comme beaucoup de gens qui ont connu la gloire jeune. La célébrité peut être dangereuse quand on n’a pas assez de maturité pour la supporter. Maintenant, je peux rire de mon image et mon passé». Son personnage joyeusement caricatural offre ses meilleurs passages au film tant on le sent ravi de s’amuser en bonne compagnie et de joueur de son look de beau gosse un tantinet sur le retour. «Ma plastique m’a longtemps cantonné dans un type de rôles. Elle était à la fois une malédiction et une bénédiction, maintenant je m’en amuse comme dans Ma vie avec Liberace où j’avais un lifting de folie», avoue-t-il.

En pleine forme

Non content d’avoir repris le chemin des plateaux avec une énergie renouvelée, Rob Lowe a trouvé le temps d’écrire un livre «Love Life», second volet de ses mémoires. «Je tente d’y être honnête avec les autres mais surtout avec moi-même. Ce genre d’ouvrages n’est amusant que si on ne se ménage pas. Je ne me suis pas fait de cadeau». Il ne s’épargne pas non plus dans Sex Tape et il s’avoue prêt à essayer d’autres défis. «Les gens se sont longtemps imaginé que je n’avais pas d’humour. Rien n’est moins vrai. J’espère que ce film les fera changer d’avis», dit-il. Il y a de bonnes chances pour que ce soit le cas…

Mots-clés :