Peter O'Toole dans Lord Jim
Peter O'Toole dans Lord Jim - Wild Side

Caroline Vié

Richard Brooks en rêvait et il l’a fait: porter à l’écran Lord Jim (1964), le classique de Joseph Conrad (1857-1924), autour de ce capitaine se lançant dans des aventures insensées en Malaisie pour expier l’acte de lâcheté qui lui a fait abandonner ses passagers en pleine tempête.

En version intégrale

Ce magnifique coffret permet non seulement de redécouvrir ce classique du cinéma d’aventures mais d’en déguster la version intégrale, le distributeur français l’ayant amputé de douze minutes de scènes de dialogues dont le détail est astucieusement répertorié dans le livre riche en illustrations qui complète le coffret en revenant sur l’histoire de ce film maudit si cher au cœur du réalisateur d’Elmer Gantry, le charlatan (1960).

Une deuxième chance

«Une idée surtout m’intéressait, l’idée de la seconde chance, explique Richard Brooks dans ce texte passionnant. Je crois que c’est un thème universel, un sujet particulièrement humain». Le public ne fut pas de son avis et Patrick Brion d’expliquer dans un texte passionnant comment le film connut un échec retentissant qui fut fort dommageable pour les carrières de Peter O'Toole, l’acteur de Lawrence d’Arabie (1962). On est ravi que les éditions Wild Side réhabilitent ce chef-d’œuvre. (Coffret DVD/Blu-Ray/Livre: 30 euros).