La première avant-première du film de Alexandre Arcady sur les Champs-Elysées, le 20 mars 2014.
La première avant-première du film de Alexandre Arcady sur les Champs-Elysées, le 20 mars 2014. - LICHTFELD EREZ/SIPA

Une projection privée du film d'Alexandre Arcady sur l'affaire Ilan Halimi, jeune juif mort en 2006 après avoir été enlevé, séquestré et torturé a eu lieu dimanche à l'Elysée en présence de François Hollande. Le long métrage a été diffusé en avant-première en présence de François Hollande, Manuel Valls et de la famille d'Ilan Halimi, selon des sources concordantes. Jean-Vincent Placé, chef de file des sénateurs écologistes, également présent, a déclaré: «Mon engagement contre l'antisémitisme est constant».

Adaptation du livre de la mère de Ilan Halimi

Manuel Valls s'était rendu en octobre sur le tournage d'une scène à la gare de Sainte-Geneviève-les-Bois (Essonne). C'est près de cette station, le long des lignes de RER que le jeune homme avait été découvert agonisant après trois semaines de détention. Le réalisateur a choisi d'adapter le livre de Ruth Halimi, la mère de la victime (24 jours, la vérité sur la mort d'Ilan Halimi). Le jeune homme, alors âgé de 23 ans, avait été attiré dans un guet-apens un soir de janvier 2006, à Sceaux (Hauts-de-Seine).

Il avait été retenu et torturé pendant trois semaines dans une cité de Bagneux. Ses ravisseurs, emplis de préjugés antisémites, voulaient extorquer de l'argent à sa famille. Youssouf Fofana, le chef du «gang des barbares» qui a reconnu avoir porté les coups mortels, a été condamné à la perpétuité en 2009.

 

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé