«Night Moves», Grand Prix du Festival de Deauville

0 contributions
Publié le 8 septembre 2013.

CINEMA- Le jury de Vincent Lindon a donné son Grand prix à «Night Moves», film sur une bande d'écologistes radicaux signé Kelly Reichardt...

«Les vacances sont terminées, j’ai les boules», a déclaré Vincent Lindon, samedi soir, avant de remettre le Grand Prix du Festival de Deauville 2013 à Night Moves de Kelly Reichardt. Cette histoire d’un trio d’écologistes radicaux faisant sauter un barrage hydraulique a touché le jury sans doute emporté par son ancrage dans l’actualité.

Des aventures humaines fortes

Vincent Lindon, très ému, a dédié une minute de silence à sa camarade Valérie Benguigui, décédée mardi dernier. L’émotion était palpable dans la salle ce qui a bouleversé Sam Fleischner, réalisateur de Stand Clear of Closing Doors, l’aventure d’un jeune autiste perdu dans le métro de New York qui a remporté le premier Prix du Jury. All is Lost, épopée réalisée par J.C. Chandor dans laquelle Robert Redford brave seul les éléments après s'être perdu en mer a reçu le Prix du Jury ex-aequo prouvant que le président et ses complices avaient envie de mettre l’accent sur des expériences humaines sous forme de quêtes initiatiques. Le public et le Jury de la révélation Cartier ont, quant à eux, remis leurs récompenses au très engagé Fruitvale Station, premier film de Ryan Coogler déjà couronné à Sundance et inspiré d’un fait divers autour d’un jeune Noir injustement abattu par la police. La presse a coiffé de lauriers The Retrieval de Chris Eska sur la poursuite d’un esclave pendant la Guerre de Sécession. Si on regrette l’absence au palmarès de Shérif Jackson, merveilleux western des Frères Miller, on est aussi triste que Vincent Lindon à l’idée de voir finir cette trente-neuvième édition riche en bons films et en stars.

Caroline Vié

 

Finir en beauté

Tilda Swinton a fait sensation en venant présenter le superbe Snowpiercer, le Transperceneige, montré le matin même à la presse. Ce nouvean film de Bong Joon Ho (The Host) s’inspire d’une bande dessinée française pour une fable politique spectaculaire dans un train qui transporte les ultimes survivants de notre planète. Il sortira en France le 30 octobre prochain après avoir atteint des records au box-office dans la Corée natale du réalisateur.

Newsletter
POP

En fin de journée, faites
le tour de l'actu POP : culture, people, médias

publicité
publicité
publicité
Top 5 des vidéos partagées
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr