«Man of Steel» drague les chrétiens américains avec la campagne «Jésus, le super-héros originel»

CULTURE Elle encourage les pasteurs à répandre la bonne parole...

Philippe Berry

— 

Henry Cavill incarne Superman dans «Man of Steel».

Henry Cavill incarne Superman dans «Man of Steel». — WARNER BROS

Connaissiez-vous l'évangile selon Saint Clark? Aux Etats-Unis, Warner utilise un vecteur marketing inattendu pour le film Man of Steel: pas Twitter ni Facebook mais bien les églises, avec la campagne «Jésus, le super-héros originel».

>> Lire la critique du film sur 20 Minutes

Le studio a chargé le théologien Craig Detweiler d'écrire un guide sur Ministry Resources, un site utilisé par de nombreux pasteurs comme boîte à idées pour leur sermon dominical. En neuf pages, il dresse des parallèles entre le messie christique et celui venu de Krypton, notamment sur leur sacrifice pour sauver l'humanité. Le site proposait également une page spéciale pour la fête des pères, un moment jugé idéal pour causer religion avec ses enfants.

Une pratique courante

Detweiler, professeur à l'université chrétienne Pepperdine, n'en est pas à son coup d'essai. Il avait déjà employé une approche similaire pour The Book of Eli et The Blind Side. Selon lui, les films hollywoodiens offrent une opportunité pour «amorcer le dialogue, surtout avec les plus jeunes». «Avec un film comme Man of Steel, les communautés religieuses ont l'occasion de célébrer une œuvre qui affirme la foi, le sacrifice et l'entraide.»

Warner Bros ne s'est pas contenté de ces notes: le studio a invité de nombreux pasteurs à des projections du film. L'un d'entre eux explique  à CNN qu'il était «réticent» mais qu'il avait découvert à l'écran «l'histoire de Jésus».

Tout le monde n'a pas apprécié l'initiative. P.J. Wenzel, un diacre de l'Ohio, estime que divertir des paroissiens avec la bonne parole hollywoodienne «est mauvais pour l'âme, qui reste captive des chaînes du divertissement». Le film, lui, file vers le paradis fiscal: il a généré plus de 200 millions de dollars au box office mondial pour son premier week-end.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.