Le réalisateur roumain Calin Peter Netzer a remporté l'Ours d'or du festival de cinamé de Berlin pour son film «Child's Pose», le 16 février 2013.
Le réalisateur roumain Calin Peter Netzer a remporté l'Ours d'or du festival de cinamé de Berlin pour son film «Child's Pose», le 16 février 2013. - Fabrizio Bensch/ Reuters

E.O. avec Reuters

Child's Pose, un film du réalisateur roumain Calin Peter Netzer montrant une mère d'une famille aisée tentant d'acheter la liberté de son fils condamné à la prison, a remporté ce samedi l'Ours d'or du festival de Berlin.

Le prix du meilleur réalisateur est allé à l'Américain David Gordon pour le road movie Prince Avalanche, tandis que la Chilienne Paulina Garcia et le Bosniaque Nazif Mujic ont été sacrés meilleur actrice et meilleur acteur.

Sélection ancrée à l’Est

Child's Pose, avec dans le rôle-titre Luminita Gheorghiun faisait partie des favoris pour la distinction suprême, parmi une sélection fortement ancrée à l'Est et marquée par des portraits de femmes mûres.

Le succès de Netzer illustre une nouvelle fois les remarquables performances réalisées par le cinéma roumain dans les grands festivals européens.

Si la distinction accordée à Paulina Garcia pour son interprétation d'une femme divorcée dans Gloria fait partie de la logique, le choix de Nazif Mujic relève typiquement du goût des jurés de la Berlinale pour la surprise. Il a fallu des trésors de persuasion de la part des producteurs et du réalisateur Danis Tanovic pour convaincre ce Rom bosniaque au chômage d'interpréter son propre rôle dans Un épisode dans la vie d'un cueilleur de fer, qui décrit ses expériences à la marge de la société bosniaque.

Le festival de Berlin s'est penché cette année sur les femmes prenant de l'âge, à l'image des héroïnes de Child's Pose et de Gloria, ou encore de celle de la production française Elle s'en va, d'Emmanuelle Bercot, incarnée par Catherine Deneuve.