Sean Penn dans le film Gangster Squad.
Sean Penn dans le film Gangster Squad. - WARNER BROS

Caroline Vié

Ils avaient pour nom James Cagney, Humphrey Bogart, Raoul Walsh ou Michael Curtiz. A partir des années 1930, ils ont commencé à écrire la légende de la Warner Bros avec des polars comme L'Ennemi public (1931), Les Anges aux figures sales (1938), L'enfer est à lui (1939).

Aujourd'hui, Gangster Squad de Ruben Fleischer prend sa place dans cette tradition fleurant bon la poudre et la sueur d'hommes «qui en ont» (des gros flingues).

 En hommage aux classiques

 Embarquons pour le Los Angeles de 1949 où le gangster Mickey Cohen a décidé de prendre le pouvoir. Une escouade de flics est chargée de lui faire débarrasser le plancher fissa. Ces hommes déterminés, mandatés par un supérieur à la poigne de fer, agissent clandestinement au péril de leur vie, car leur cible n'est pas connue pour plaisanter avec ceux qui s'en prennent à son business.

Pour porter à l'écran le livre éponyme (Michel Lafon, 20, 50 euros), le réalisateur de Bienvenue à Zombieland (2009) s'est entouré de la fine fleur d'Hollywood. En tête de liste, Josh Brolin et Ryan Gosling mettent du cœur à l'ouvrage pour faire perdre la face à Sean Penn, terrifiant en chef de gang colérique, résolu à régner par la terreur.

Bien que le film a été amputé d'une scène de fusillade dans un cinéma après la tuerie d'Aurora où un fou avait ouvert le feu sur des spectateurs, Gangster Squad conserve la nervosité d'un bon film noir. On y trouve même une femme fatale (Emma Stone) en guise d'olive dans le martini. Il flotte comme un parfum désuet sur ces aventures qui prouvent que la violence des gangs ne date pas d'aujourd'hui.

La bande annonce:

Polars à la carte

Les films criminels de la Warner chez vous, c'est bientôt possible. Début mars, dix-neuf titres vous attendront sur www/warnerbros. fr/tresors. Il suffira de quelques clics et de 12,90 euros par titre pour recevoir des classiques inédits en DVD que le studio distribue exclusivement sur son site.