A Bordeaux, le plaisir de la fête intact

1 contribution
Publié le 2 juillet 2012.

EVENEMENT - Bordeaux fête le vin s'est achevé dimanche soir. Malgré un important dispositif de sécurité, l'édition 2012 restera un bon cru...

Une fête placée sous haute surveillance. Brigade fluviale, patrouilles de police, caméras de vidéoprotection... Les forces de l’ordre ont quadrillé les bords de la Garonne pour l’édition 2012 de Bordeaux fête le vin, qui s’est achevée dimanche soir. Une présence qui a permis de repêcher jeudi soir un Rochelais de 21 ans, tombé à l’eau au niveau des Chartrons après s’être fortement alcoolisé. Le public a trouvé cette présence « normale », étant donné la série de noyades dans la Garonne ces derniers mois. Mais certains estimaient le dispositif « un peu angoissant » notamment « le va-et-vient de la navette fluviale » qui inspectait les quais chaque soir. La navette continuera son travail de surveillance jusqu’en septembre, a annoncé le ministre de l’Intérieur Manuel Valls, qui s’est rendu sur place samedi après-midi, à l’invitation d’Alain Juppé (UMP) et de la députée socialiste Michèle Delaunay. Il a aussi confirmé que l’Etat participerait au financement pour des caméras de vidéoprotection supplémentaires le long du fleuve.

Les organisateurs de la manifestation, Stephan Delaux, maire-adjoint en charge du tourisme, et Laurent Maupilé, délégué général de Bordeaux grands événements, ont dressé dimanche un bilan « positif » de cette édition 2012, assurant que la fréquentation « dépasserait » les 500 000 personnes, et que « plus de 50 000 pass dégustation » seraient vendus. Ils ont notamment souligné « l’ambiance bon enfant et festive » durant ces quatre jours. Ce que confirme Raymond, venu de Villeneuve-sur-Lot avec des amis. «On est très bien accueilli sur les stands de dégustation, à condition de s’intéresser un minimum au travail des producteurs. » Les spectacles nocturnes ont eux aussi rencontré un gros succès, notamment le feu d’artifice du samedi soir, organisé par des pyrotechniciens espagnols, et qui a remporté le concours du « festival d’art pyrotechnique ».

Le spectacle son et vidéo projeté chaque soir sur la place de la Bourse a également séduit le public. Sauf samedi soir, où il n’a pu être joué, en raison d’une panne de courant qui a touché tout le quartier.

Mickaël Bosredon
Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr